AccueilActualitéAlgérie : 370 harragas algériens empêchés de quitter le pays en une...

Algérie : 370 harragas algériens empêchés de quitter le pays en une seule semaine

Algérie – Le phénomène de l’émigration clandestine a pris de l’ampleur cet été, 230 harragas algériens ont été arrêtés au cours de la dernière semaine, indique un communiqué du ministère de la Défense. Retrouvez plus de détails à ce sujet dans la suite de cet article. 

En effet, la traversée de la Méditerranée à bord d’embarcation de fortune ne cesse de prendre de l’ampleur. Ce nouveau rythme en Algérie, marqué par la hausse considérable du nombre de harragas algériens, est encouragé par l’arrivée de la saison d’été. En fait, il n’est pas sans savoir que ce phénomène enregistre des chiffres records. Cela, notamment pendant cette période de l’année.   

Effectivement, avec des conditions météorologiques très favorables, les Algériens n’hésitent pas à prendre la mer clandestinement. Cela, afin de rejoindre l’autre rive de la Méditerranée. Les destinations des migrants algériens clandestins sont particulièrement l’Italie et l’Espagne. L’ampleur qu’a prise ce phénomène en Algérie durant la semaine qui vient de s’achever vient d’être révélée par le ministère de la Défense nationale (MDN).

En effet, selon un communiqué, publié ce mercredi 27 juillet 2022 par le MDN, l’armée a arrêté 230 candidats à l’émigration clandestine au niveau des côtes du littoral algérien. Ce bilan, repris par le quotidien arabophone Ennahar, concerne la période du 20 au 26 juillet dernier. Par ailleurs, le ministère de la Défense a fait état de l’arrestation de 117 migrants clandestins de différentes nationalités dans l’ensemble du territoire national.  

Algérie : 24 barons de drogue arrêtés et saisie de grosses quantités de stupéfiants 

En outre, le communiqué cité auparavant a également indiqué l’appréhension de 24 barons de drogues. Ainsi que la saisie de grosses quantités de stupéfiants. Selon le département de la défense, ce bilan comprenait la même période. Dans le détail, une première opération a permis la saisie de 63 kg de kif traité. Et cela, au niveau de la frontière algéro-marocaine.

Le ministère de la Défense parle aussi de la saisie de 3,4 Kg de la même substance illicite en plus de 376.627 comprimés hallucinogènes. Sachant que cette deuxième opération conduite par les membres de l’ANP a amené à l’arrestation de 24 trafiquants de drogue. Et ce, à travers plusieurs zones militaires en Algérie

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes