Digital

Algérie : 30 millions d’Algériens n’ont pas de carte de paiement électronique !

0
carte paiement algérie
S'abonner :

Algérie – 4 ans après le lancement officiel de la carte de paiement électronique, 30 millions d’Algériens restent dépourvus de ce mode de paiement. Un moyen qui a montré sa nécessité particulièrement en ces temps de contagion virale.

Après l’annonce de l’OMS préconisant le remplacement du paiement cash, étant celui-ci contagieux par le Coronavirus, la Banque d’Algérie et Algérie Poste; ont incité leurs clients à privilégier le paiement par CIB ou Edahabia Au grand regret, certains experts en technologie ont indiqué que le nombre d’Algériens détenteurs de carte interbancaire (CIB) s’élève à seulement un million,.contrairement aux titulaires de cartes Edahabia d’Algérie Poste; celui-ce ne dépassent pas les 9 millions de personnes, dont un grand nombre d’entre eux ne les utilisent même pas. Au total, 30 millions d’Algériens sont dépourvus de carte de paiement électronique, et ce; 4 ans après son lancement officiel.

De son côté, l’expert en technologie de l’information; Younes Grar, a salué les initiatives récemment prises par Algérie Poste et la Banque d’Algérie en encourageant le recours aux GAB et aux CIB. Grar a déclaré au média arabophone Echourouk; que ces mesures vont malheureusement rencontrer des contraintes en Algérie, car seulement 10 millions de citoyens possèdent ce type de carte. Sans oublier les commerçants qui craignent de telles transactions qui leur bloque le recours à l’évasion fiscale.

Selon lui, le succès du commerce électronique nécessite un véritable engagement; à commencer par la généralisation de l’utilisation des cartes CIB et Edahabia ainsi que la distribution des TPE. Cette transition vers le paiement électronique contribuera d’ici deux ans au pompage de 5 milliards de dollars dans le Trésor Public; a avancé l’intervenant.

Ces procédures doivent être accompagnées de lois et mesures incitatives, ce rôle revient donc aux ministères des Finances et du Commerce; a fait savoir Younes Grar à notre source; soulignant que le principal objectif repose sur l’instauration de facilitation et d’exhortations aux commerçants; en réduisant par exemple la charge fiscale, ce qui les motivera certainement à transiter vers ce nouveau mode de paiement; a conclu l’expert.

90% des commerçants n’ont pas encore adhéré au système de paiement électronique

La propagation de la contagion du Coronavirus en Algérie a levé le voile sur la faiblesse du système numérique révélant ainsi, un système de paiement électronique « pas assez étendu »; à la lumière où les billets de banques sont des vecteurs transportant ledit virus. À cet effet, les spécialistes ont tiré la sonnette d’alarme exigeant d’accélérer la mise en place du paiement électronique; « hormis 10% des commerçants Algériens ont jusqu’à présent, adhéré au système ».

Pour sa part, le député de la commission des finances et du budget de l’Assemblée Nationale (APN), El Houari Tigharsi; a déclaré le 13 avril dernier au même média, que le gouvernement doit accélérer l’activation du processus de paiement électronique; en accordant aux commerçants et aux citoyens une période d’un mois; afin de s’impliquer dans le système numérique; rappelant à son tour la gravité des échanges de billets entre Algériens pendant cette période délicate; « cela représente une sévère menace pour la santé collective »; a-t-il avancé.

Selon le parlementaire, cette période tombe à pic et permet non seulement d’obliger les commerçants et les citoyens à s’orienter vers le paiement électronique pour le bien de leur santé; mais encore ce dispositif est une moyen de réduire le fardeau des transactions financières monétaires; tout en absorbant le cash qui circule sur le marché noir. « Cette technologie contribuera également à la collecte des impôts; car elle révèle la véritable valeur de l’argent en circulation »; a confié Tigharsi.

Article recommandé :  Algérie : Le paiement avec CIB/Edahabia officiellement opérationnel

Coronavirus en Algérie : Cas par Wilaya, chiffres et bilan officiel

Article précédent

Sans-papiers‌ ‌Algériens‌ ‌en‌ ‌Europe‌ ‌:‌ ‌Vers‌ ‌la‌ ‌régularisation‌ ‌de ‌clandestins‌ ‌?‌ ‌

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires