Algérie : 3 ressortissants marocains arrêtés pour cette raison

Algérie – Le ministère de la Défense nationale annonce l’arrestation de trois (3) ressortissants marocains à la frontière algérienne pour une affaire illégale. Plus de détails ce mercredi 25 mai 2022. 

En effet, les services de l’Armée nationale populaire (APN) ont appréhendé un groupe de trafiquants de drogue. C’est ce qu’a indiqué aujourd’hui le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. Selon ce dernier, 14 trafiquants, dont trois (3) ressortissants marocains ont été arrêtés à la frontière marocaine avec l’Algérie. 

En outre, cette opération d’envergure a été menée par l’APN en collaboration avec divers services de sécurité. Et cela notamment au niveau des deuxième et troisième régions militaires. Les éléments de l’Armée nationale populaire ont ainsi saisi de grandes quantités de drogue. Les trafiquants comptaient faire entrer leur cargaison, mais ont vu alors leurs plans contrecarrés, rapporte le quotidien arabophone Echorouk.  

Selon le département de la défense, ce bilan comprenait la période entre le 18 et le 24 mai 2022. Cette opération a conduit à la saisie de grandes quantités de drogue. Le rapport du ministère de la Défense parle de 11 quintaux et 13 Kg de Kif traité. Par ailleurs, les autres opérations menées par les militaires ont conduit à l’arrestation de 42 autres trafiquants de drogue. Aussi, 142 Kg de Kif traité et 260.074 comprimés hallucinogènes ont été saisis. 

Algérie : des munitions et explosifs saisis 

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, l’APN a mis la main sur quatre (4) individus accusés de soutien aux groupes terroristes. Et cela lors de diverses opérations menées par l’Armée nationale à travers l’ensemble du pays. De plus, dans les wilayas de Blida et Bouira, des ratissages ont permis de découvrir des cachettes de groupes terroristes. Ainsi que deux bombes artisanales. 

Dans la région du Sud de l’Algérie, l’APN a fait la découverte d’une quantité importante d’explosifs et de munitions. Ainsi que 7 fusils de chasse. À leur tour, les gardes frontières ont également déjoué des tentatives de contrebande de carburant. Une quantité estimée, selon le rapport du ministère de la Défense, à 14.772 litres. Et cela au niveau des wilayas de Tébessa, El Tarf et Souk Ahras.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes