Algérie : 3 ans de prison requis contre Samir Benlarbi, le verdict reporté

Algérie – Le parquet a requis 3 ans de prison ferme contre Samir Benlarbi. Le verdict sera prononcé le 3 février prochain.

Le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Rais, a requis trois (3) ans de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 DA contre le militant Samir Benlarbi, a-t-on appris auprès du Comité national pour la libération des détenus (CNLD); qui précise que le verdict sera prononcé la semaine prochaine, à savoir le 3 février 2020.

Interpellé le 16 septembre dernier par des agents en civil, Samir Benlarbi a été placé le lendemain en détention provisoire au centre pénitencier d’El Harrach; où il partage sa cellule avec un autre militant et figure emblématique du Hirak, à savoir Fodil Boumala, comme l’a rapporté le média arabophone Tariq News.

Pour rappel, la chambre d’accusation près la cour d’Alger a renvoyé plusieurs fois le verdict concernant la décision de libération provisoire introduite par les avocats de l’opposant politique Samir Benlarbi, à savoir celle du 25 décembre avait été reportée au 29 et cette dernière au 31, pour n’aboutir à aucun résultat.

Poursuivi en vertu des articles 79 et 96 du Code pénal, pour « atteinte à l’intégrité territoriale » et « diffusion ou détention de publication portant atteinte à l’intérêt national »; le militant risque jusqu’à 3 ans de prison ferme.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes