Algérie : 20 ans de prison requis contre Said Bouteflika, Toufik, Hanoune et Tartag

Algérie – Le procureur près le tribunal militaire de Blida a requis 20 ans de prison ferme contre Said Bouteflika, Mohamed Mediene dit Toufk, Bachir Tartag, et Louisa Hanoune.

Le procureur près le tribunal militaire de Blida a requis 20 ans de prison ferme contre les quatre accusés de complot contre l’état et contre l’autorité de l’armée, en l’occurrence le frère et ex-conseiller du président déchu, Said Bouteflika, les deux ex-patrons des renseignements Mohamed Mediene dit Toufk, Bachir Tartag et la chef du Parti des Travailleurs (PT).

En effet, lors de ce deuxième jour de procès en appel des quatre accusés qui a débuté hier 9 février et qui s’est poursuivi ce 10 février devant la Cour d’appel militaire de Blida, la justice militaire a demandé l’aggravation des peines requises à l’encontre de tous les prévenus.

Pour rappel, les quatre accusés ont été condamnés en septembre dernier en première instance par le tribunal militaire de Blida à 15 ans de prison ferme chacun pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ». Des faits prévus et réprimés respectivement par l’article 284 du Code de la justice militaire et les articles 77 et 78 du Code pénal ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes