Algérie : 17 % des entreprises ont procédé à des licenciements à cause de la crise du Covid

Algérie –  À la lumière de la crise causée par la Covid-19, plusieurs entreprises algériennes ont procédé aux licenciements de leurs employés. Selon une étude menée par la Banque Mondiale (BM), 17 % des sociétés ont congédié des employés.

Compte tenu de la crise engendrée par la Covid-19, les licenciements se succèdent depuis plusieurs mois dans de nombreuses entreprises en Algérie. En effet, la Banque Mondiale a procédé à une enquête, visant à dresser le panorama de l’économie mondiale dans période de la crise sanitaire, entre autres l’algérienne. Ainsi, l’institution financière a révélé le taux des entreprises, ayant renvoyé leurs employés. On rapporte pour vous les détails ce lundi 16 août.

Effectivement le Groupe de la Banque Mondiale a mené une étude approfondie pour déchiffrer l’économie algérienne et l’impact de la Covid-19 sur celle-ci. L’institution a publié un bulletin de la conjoncture, intitulé « Accélérer le rythme des réformes pour protéger l’économie algérienne ». Le document a levé le voile sur le pourcentage des sociétés ayant renvoyé leurs travailleurs durant la crise sanitaire. Il équivaut à 17 % de l’ensemble des entreprises algériennes.

Les résultats de l’enquête illustrent la gravité de l’impact de la pandémie du virus à couronne sur les entreprises nationales. Il sied de noter que ladite étude a été menée entre avril et août 2020. Cela en collaboration avec le ministère de l’Industrie et des Mines en Algérie. Pour ce faire, le GBM a ciblé un échantillon représentatif de 431 entreprises. C’est toujours ce qu’on lit dans la même source.

La politique des entreprises algériennes pour faire face à la crise sanitaire

D’autre part, la même étude a précisé que 52 % des entreprises ont octroyé à leurs travailleurs des congés payés. Cela, conformément à la directive du gouvernement. Tandis que 25 % des sociétés ont opté pour des congés sans solde. En ce qui concerne le taux de celles ayant réduit le salaire des employés, il équivaut à 14 %. Il s’agit là aussi de ce que précise le même document.

Ainsi, dans l’optique de confronter les pertes dues au coronavirus, plusieurs entreprises ont eu recours aux outils numériques. Notamment les réseaux sociaux et les applications spécialisées. Cela afin de soutenir les opérations commerciales. Toutefois, 44 % des entreprises interrogées ont confirmé qu’elles ne s’appuyaient sur aucune forme d’outils numériques. C’est toujours selon la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes