AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : 1.500 harragas débarquent en Espagne en 72 heures

Algérie : 1.500 harragas débarquent en Espagne en 72 heures

Algérie – Selon une organisation non gouvernementale espagnole, plus de 1.500 harragas ont rejoint l’Espagne en l’espace de 72 heures. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cet article du 12 septembre 2022.

En effet, une organisation non gouvernementale espagnole a indiqué que pas moins de 1.500 harragas en partance d’Algérie ont pu rejoindre l’Espagne. Les migrants algériens ont gagné les côtes espagnoles à bord de plus de 70 embarcations. l’organisme ayant publié ces chiffres est le Centre international pour l’identification des migrants disparus.

Dans le détail, les 1.500 migrants clandestins ont rejoint le territoire hispanique en l’espace de trois jours à bord de plus de 70 bateaux. Les gardes-côtes ont secouru plus de 1.000 d’entre eux tandis que le reste a traversé la Méditerranée sans aucune assistance. Le même rapport a souligné que chaque bateau transportait environ 30 femmes et 40 enfants.

Par ailleurs, une fois arrivés en Espagne, 32 migrants, parmi lesquels femmes et enfants, ont reçu des soins médicaux. Les données publiées par la même organisation soulignent que 90 % de ces migrants sont de nationalité algérienne. Tandis que les 10 % restants sont d’autres nationalités. 

Immigration clandestine : 1.500 harragas arrivent en Espagne en 3 jours

Il faut savoir que ce phénomène est légion. Et des dizaines de petites embarcations partent chaque semaine de plusieurs villes d’Algérie à destination de la Péninsule Ibérique. Les migrants font fi du risque de noyade et des procédures d’expulsion dont ils pourraient être l’objet en Europe. Le nombre de migrants à traverser la Méditerranée est de plus en plus élevé et le nombre de portés disparus suit cette tendance.

Le Commissariat général aux migrations et aux frontières a enregistré entre le mois de janvier et la moitié du mois d’août de l’année en cours, 16.378 migrants venus des côtes africaines. Et 16 % d’entre eux sont algériens. L’année passée, plus de 4.400 migrants n’ont jamais pu rejoindre les côtes européennes et ont disparu en mer.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes