Algérie : 15.000 tonnes de pommes de terre pour ramener le prix au-dessous de 100 DA dans 13 wilayas

Algérie – Le directeur général de l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (Onilev) a fait état de l’inclusion de treize (13) wilayas dans le programme de déstockage de quinze mille (15.000) tonnes de pommes de terre. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la flambée des prix des produits alimentaires. Les lignes qui suivent vous dévoilent plus de détails à ce sujet. 

À l’approche du mois sacré, la question liée au renchérissement des denrées alimentaires de large consommation alimente les débats, entre spécialistes et citoyens. Ils sont nombreux à appréhender des hausses plus significatives au cours du Ramadan. Mais une nouvelle pourrait calmer leurs appréhensions. Plus d’une dizaine de wilayas a été incluse dans le programme de déstockage de 15.000 tonnes de pommes de terre en Algérie. 

C’est en effet ce qu’a annoncé Kamel Bendhif, directeur général de l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (Onilev). Il s’est manifesté, ce lundi 28 mars 2022. Il s’est exprimé auprès de l’APS. Nous reprenons pour vous l’ensemble de ses explications dans notre présent article.

Ledit responsable a donc fait savoir que treize (13) nouvelles régions bénéficient de l’injection de quantités importantes de pommes de terre. Celle qui s’inscrit dans le cadre du processus d’approvisionnement des marchés. Une démarche gouvernementale qui tend non seulement à couvrir les besoins en ce produit. Mais également à réguler ses prix.

Selon le même locuteur, cette opération concerne, pour l’heure, trente-huit (38) points de vente directe. Sept (7) d’entre eux sont situés au niveau d’Alger. « De nouveaux groupements y seront ajoutés. Cela pendant le mois de Ramadan ». Il s’agit là de ce qu’a en outre déclaré le DG de l’Onilev. 

Les effets de l’opération de déstockage de pommes de terre sur l’envolée des prix déjà visibles ! 

Si l’on se fie aux déclarations de Kamel Bendhif, un certain équilibre commence à se dessiner dans la commercialisation de la pomme de terre. La raison en est attribuée au récent lancement de l’opération de déstockage. « Il faut savoir que cette démarche a déjà contribué à faire baisser le prix de manière significative. Soit en dessous de cent (100) dinars le kilogramme (DA/kg) ». C’est ce dont s’est réjoui le susdit responsable. 

Il a ensuite indiqué que les coûts de la pomme de terre connaîtront davantage d’améliorations pendant les semaines à venir. Il est notamment prévu, toujours de son avis, que d’autres wilayas couvrent la demande du marché en ce légume. « Cela à compter de ce vendredi 1er avril. Ce qui se traduira sur les marchés par une véritable disponibilité et des prix abordables au cours du mois de Ramadan ». 

Il est encore question de ce qu’a assuré le premier chargé de l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (Onilev). Ce dernier a par ailleurs mis en exergue le déstockage de 5.500 tonnes d’ails, depuis le 25 décembre dernier. En plus de  450 tonnes d’oignons séchés. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes