AccueilActualitéAlgérie : 10 ex-ministres jugés dans une nouvelle affaire

Algérie : 10 ex-ministres jugés dans une nouvelle affaire

Algérie – 10 ex-ministres sont jugés au tribunal pour une nouvelle affaire. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette nouvelle édition du lundi 28 novembre 2022.

En effet, ce lundi a eu lieu le procès de 10 ex-ministres anciennement actifs en Algérie qui ont été jugés pour plusieurs affaires. Parmi eux, l’ancien Premier ministre, Noureddine Bedoui. En plus d’autres hauts fonctionnaires algériens. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. 

Ainsi, aujourd’hui, des anciens ministres se sont rendus au pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger). Il s’agit là d’un procès qui concerne le dossier d’une nouvelle affaire de corruption liée à des projets qui ont été mis en œuvre d’une manière qui viole la loi sur les marchés publics.

Dans le détail, il est question de plusieurs figures politiques. Notamment, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, accompagné de l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et Noureddine Bedoui en sa qualité de wali de la wilaya de Constantine. 

Sans oublier l’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb, Abdel Hamid Tamar et l’ancienne ministre, Houda Imane Faraoun, en sa qualité de ministre des Postes et des Télécommunications et des nouvelles technologies. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. 

Voici l’identité des autres ministres jugés 

La liste est encore longue ! Parmi les ministres concernés, il y a aussi Amar Ghoul en sa qualité d’ancien ministre des Transports. Et les anciens ministres des Ressources en Eau, à savoir Hocine Nassib et Arezki Berraki. Outre l’ancien ministre des Finances, Mohamed Loukal, en sa qualité de Président-Directeur général de la Banque extérieure d’Algérie

Et les missions et fonctions du ministre des Finances et de plusieurs anciens gouverneurs de la République. À titre de précision, ces hauts fonctionnaires ont également été accusés de crimes inclus dans la loi de la prévention et à la lutte contre la corruption. Notamment pour l’octroi de privilèges et de crédits, conclusion de marchés illégaux, gaspillage de fonds publics et abus de pouvoir. C’est aussi ce dont a fait état la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes