Algérie : 10.000 jeunes ne vont plus payer les crédits Anade (ex-Ansej)

Algérie – Plus de 10.000 dossiers de remboursement des dettes des entreprises en difficulté ont été validés jusqu’à la semaine dernière, ces jeunes n’auront donc plus à payer les crédits Anade.

En effet, on apprend par le biais du média arabophone Echorouk que plus de 10.000 dossiers de remboursement des dettes des entreprises en difficulté ont été validés. C’est ce qu’a annoncé, mercredi à Alger, le directeur général par intérim de l’ANADE, Mohamed Cherif Bouziane. Cet effacement de dettes concernera plus de 10.000 jeunes qui n’auront plus à payer les crédits de l’Anade en Algérie.

Ainsi, lors d’une conférence de presse animée au siège de l’ANADE, le DG par intérim a apporté de nouvelles précisions. Un total de 10.142 dossiers de remboursement des dettes des entreprises en difficulté, créées dans le cadre du dispositif de l’ANADE avaient été transférés au fonds de garantie des crédits. Ce même responsable a fait savoir que le crédit total de ses micros entreprises atteint les 17 milliards de dinars.

L’ANADE a entamé, début 2021, le traitement des dossiers des micro-entreprises en difficulté pour les accompagner et les refinancer. Dans le détail, il s’agit des micro-entreprises sinistrées durant les catastrophes naturelles. Celles dont les promoteurs sont décédés ou présentant une incapacité physique ou mentale avérée. En plus des promoteurs ayant un équipement obsolète.

Abdelmadjid Tebboune auteur de cette décision

À ce propos, le directeur général de l’ANADE a déclaré que les autorités algériennes ont procédé à la suspension de toutes les poursuites judiciaires entamées à l’encontre de certains porteurs de projet. Une initiative qui intervient conformément aux instructions du président de la République. Au profit des personnes qui n’ont pas pu rembourser leurs dettes.

Le directeur a également évoqué la possibilité de refinancer les entreprises en difficulté, dans certains cas. Il explique cela se fera après une étude de faisabilité des projets sous leur nouvelle forme.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes