Alger parmi les villes les moins chères au monde

Alger – Selon le classement annuel du journal britannique The Economist Intelligence Unit, la capitale de l’Algérie « Alger » fait partie des dix villes les moins chères au monde. 

Chaque année, la fondation de recherche de « The Economist » publie ses recherches sur le coût de la vie dans le monde. Et publie ainsi son classement des villes les moins chères au monde. Cette année, Alger se classe au 8ème rang des villes les moins chères du monde.

Le classement couvre 173 villes à travers le monde. Dont la plus chère, c’est-à-dire la ville avec le coût de vie le plus élevé hors immobilier, est Tel-Aviv, et la moins chère est Damas. Pour déterminer le classement, la fondation a comparé les prix de 200 produits et services (transport, essence) entre le 16 août et le 12 septembre 2021.

L’impact de la pandémie de la Covid-19 sur le classement

La pandémie de Covid-19 a évidemment eu un impact sur le classement des 173 villes étudiées. Les médias britanniques ont souligné que le taux d’inflation record des prix était de 3,5%. Soit le taux le plus élevé en cinq ans. Les grandes villes connaissent des restrictions sanitaires, qui perturbent les livraisons internationales. Provoquent des pénuries, et donc entraînent des hausses de prix.

De plus, les fluctuations de la demande des utilisateurs ont également modifié les habitudes de consommation. En général, le haut du classement reste dominé par les villes européennes et les villes asiatiques. On note, Tel Aviv (Israël) en première position, soit la ville la plus chère du monde suivi de Paris et Singapour en deuxième et troisième position respectivement.

D’autre part, les villes où le coût de vie est le plus bas sont situées dans des pays sous-développés. En développement ou déchirés par la guerre. Parmi eux, la Syrie qui détient la première place sur la liste des villes les moins chères, suivie de Tripoli (Libye), et Tachkent (Ouzbékistan).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes