AccueilActualitéAlgérieAlger : coupure d’eau dans ces 7 communes jusqu’à cette date

Alger : coupure d’eau dans ces 7 communes jusqu’à cette date

Algérie – Dans ce numéro du 06 février 2022, nous énumérons pour vous les sept (7) communes de la capitale Alger où une coupure d’eau est prévue ces jours-ci.

En effet, la Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL) a divulgué, dans un communiqué, la suspension de l’approvisionnement en eau potable. Celle-ci interviendra dans le cadre des travaux de réparation d’un écoulement. Ainsi, cette coupure d’eau concerne sept (7) communes de la capitale d’Alger. 

Au fait, SEAAL a informé ses clients, dans le même communiqué, que ces perturbations dans l’alimentation en eau potable se déclencheront à compter d’aujourd’hui 06 février 2022, à 12 h 00 jusqu’à demain 07 février 2022 à 4 h 00. Cela dans le but de réparer une fuite au niveau d’un canal principal situé à la commune de Draria. Le quotidien Echorouk relate l’information.

En sus, les occupations engendrant un arrêt complet dans le système de distribution de l’eau potable. De ce fait, la société susvisée a cité les communes concernées. Il s’agit de Draria, de Dely Ibrahim, d’El Achour et de Ouled Fayet. D’autres localités également sont concernées par cette coupure comme Rouais et Hajjar Saïd dans la commune de Saoula. Et la commune de Souidania, sauf Bellota et la Côte Blanche.

Fluctuations de l’approvisionnement en eau : les communes concernées ?

Effectivement, des fluctuations de l’alimentation en eau potable menacent plusieurs communes de la capitale Alger. Cela depuis le 25 janvier 2022. Ce dysfonctionnement prendra fin le mardi 08 février 2022, d’après SEAAL qui l’explique dans son annonce publiée le 31 janvier 2022.

Dans le détail, vingt cinq (25) communes, concernées par ces perturbations, s’affichent sur le communiqué. Parmi elles, on retrouve Alger Centre, Hussein Dey, Bab El Oued, La Casbah, Kouba, Birkhadem, Dely Ibrahim, Bologhine, Ben Aknoun et Cheraga. Ces communes comme d’autres ont enregistré et enregistrent toujours des fluctuations. Elles résultent d’une panne dans la station de dessalement du Hamma. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes