Alger : une bande utilise des migrants africains pour vendre de la cocaïne

Algérie – Les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont réussi à démanteler un groupe criminel qui utilise des migrants africains pour vendre de la cocaïne. Retrouvez plus de détails dans la suite de cette édition du 03 février 2022. 

En effet, les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont appréhendé, aujourd’hui, une bande spécialisée dans le trafic de stupéfiants. Ce réseau criminel basé dans la capitale, Alger, compte parmi ses rangs des migrants africains qui vendent essentiellement de la cocaïne. Le quotidien Echorouk rapporte l’information, qu’on relate pour vous dans les lignes suivantes.  

Dans le détails, les services en question ont arrêté 13 individus impliqués dans des affaires de trafic de drogue. Parmi eux figurants dix (10) migrants venant de différents pays africains. Selon la même source, les membres de ce réseau criminel utilisent des déguisements pour transporter leurs drogues. Ils portent particulièrement des robes et des voiles. Chose qui leur a permis de transporter des quantités importantes en tout description. 

alger africains cocaïne

La source médiatique susmentionnée précise que ces individus commercialisés une drogue connue sous le nom de «Shoshana». Cette dernière est un mélange entre de l’héroïne, de la cocaïne et de produits pharmaceutiques. Elle est destinée essentiellement pour la consommation auprès des jeunes algériens. 

Plus de détails sur l’opération 

Les membres des services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont réussi à saisir de nombreux éléments. Ces derniers sont utilisés par ces trafiquants dans leurs activités illégales. Il s’agit de 13 téléphones portables, plusieurs véhicules. Ajoutant a cela, une somme d’argent de 86.000 dinars algériens. Ils ont réussi également à mettre la main sur 100 euros et 50 grammes de cannabis. 

Par ailleurs, cette opération a réussi à démanteler un réseau criminel organisé. Suite aux investigations, il s’est révélé que ces migrants africains collaborent avec des algériens. En outre, les 13 mis en cause devront être déférés devant le procureur de la République territorialement compétent dans les heures qui viennent.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes