AccueilSociété et CultureAlger : l’avenir d’Oued El Harrach dessiné

Alger : l’avenir d’Oued El Harrach dessiné

Algérie – Le ministre de l’Industrie révèle ce qu’il adviendra d’Oued El Harrach, ce fleuve qui prend naissance à Hammam Melouane, et qui se jette dans la Méditerranée, en plein milieu de la baie d’Alger. Retrouvez tous les détails relatifs à ce sujet, dans la suite de cette édition du 12 septembre 2022.

En effet, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a révélé qu’il accorde un grand intérêt au secteur de l’environnement. En outre, un projet a été élaboré dans lequel il était question de discuter sur l’avenir d’Oued El Harrach d’Alger. Cette initiative a été prise afin de prendre en charge le susdit fleuve. Il s’agit de ce que rapporte le média généraliste arabophone, Ennahar.  

Dans le détail, le susdit ministre a déclaré que ce concept a procédé à un inventaire des institutions économiques. Zeghdar a notamment indiqué que son secteur a préparé tous les établissements industriels contrevenants. Et ce, après avoir effectué vingt (20) visites sur le terrain. Tout en affirmant que le processus de suivi se poursuit jusqu’à aujourd’hui.

Par ailleurs, le responsable indique qu’un projet de démarche de traitement durable des pollutions industrielles est en cours d’élaboration. Cela, afin de prendre en charge l’eau polluée dont regorge le fleuve cité auparavant. Il n’est pas sans savoir que cette eau de source provient des monts de Blida. L’information est rapportée par le même média. 

Oued El Harrach : un projet de dépollution en cours 

Pour conclure, le premier responsable de l’Industrie explique que le pays cherche à incarner le projet d’épuration d’Oued El Harrach dans la capitale. Son but ultime est de réduire les maladies que provoque la pollution urbaine et industrielle. Et qui se sont accumulées depuis plusieurs décennies. Il n’est pas sans savoir que cette dénaturation manifeste des effets négatifs au niveau de la santé environnementale et économique.

Enfin, la dépollution d’El Harrach est une priorité nationale s’inscrivant dans le cadre d’amélioration des conditions de vie des citoyens. De son côté, la ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Samia Moulafi, a indiqué que son secteur procède à l’élimination de la pollution. Visant ainsi à prendre soin de l’environnement, et œuvrer pour un véritable modèle de développement durable.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes