AccueilActualitéAlgérieAlger : cette artère autoroutière totalement fermée à la circulation

Alger : cette artère autoroutière totalement fermée à la circulation

Algérie – Une artère autoroutière située à Alger a causé, ce matin, l’interruption de la circulation des voitures. Ce qui a amené à l’intervention d’un renfort. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans ce numéro du 20 septembre 2022.

Les accidents de nos jours sont très fréquents et causent, chaque année, des centaines de morts en Algérie. Aujourd’hui encore, un autre drame de ce genre a eu lieu dans la capitale. Ce qui a entraîné la fermeture d’une artère autoroutière à Alger et donc l’arrêt de la circulation. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ?

Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En fait, cet incident a eu lieu tôt le matin (aux environs de 6 h 30) ce mardi 20 septembre 2022. Sachant qu’il est question de la collision d’une douzaine de voitures. Et ce, au niveau de Garidi à Kouba (Alger). C’est ce dont nous informe la protection civile sur son compte officiel Twitter.

Ce n’est pas tout ! La même source a également expliqué que la circulation des véhicules est complètement stoppée. Et le processus d’évacuation des voitures accidentées se poursuit toujours (à 7 h 30). Les pompiers ont aussi souligné que la première cause possible de l’accident a de grandes chances d’être liée aux premières gouttes de pluie légères de cette matinée. C’est qu’on a pu savoir de la même source déjà citée. 

Le bilan est lourd : un mort et plusieurs blessés

Il faut savoir que cet accident a causé, sans surprise, la fermeture de l’artère autoroutière de Garidi. C’est pourquoi, les services de la protection civile ont appelé à éviter l’autoroute Dar El Beida- Ben Aknoun à Alger. Hélas, en plus des dégâts matériels, un mort et huit (08) blessés ont été enregistrés

Ces derniers ont directement été conduits aux hôpitaux les plus proches. À savoir celui de Salim Zemirli à El Harrach en plus de l’hôpital Mustapha Pacha. La personne décédée a, elle par contre, été conduite à la morgue du même hôpital. C’est aussi ce dont a fait état la protection civile dans le même communiqué partagé sur Twitter.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes