AccueilGuide VoyagesVoyage : Air France programme 170 destinations avant 2021 dont l’Algérie

Voyage : Air France programme 170 destinations avant 2021 dont l’Algérie

Voyage – Air France prévoit des vols pour 170 destinations à travers le monde, dont l’Algérie, d’ici la fin de l’année 2020.

En effet, la compagnie aérienne Air France desservira avant 2021, 170 destinations aux quatre coins du globe atteignant ainsi la quasi-totalité de son réseau habituel de la saison hivernale, avec des fréquences adaptées au niveau de la demande, a annoncé la compagnie aérienne française dans un communiqué, rapporte le site spécialisé VoyageDZ.

Toujours en vue d’assurer 50% de son réseau habituel, la compagnie continue d’adapter son programme de vols prévu pour les mois de novembre et décembre 2020, sous réserve des restrictions de voyages ou des nouvelles mesures de confinement adaptées dans certains pays. Elle précise que son programme de vols pour ces deux mois « est susceptible d’être revu et reste soumis à l’obtention des autorisations gouvernementales requises », rapporte la même source.

D’après ce qu’a rapporté le site francophone VoyageDZ, la compagnie aérienne Air France, a intégré l’Algérie dans son nouveau programme de vols, pour la saison hivernale, notamment, les deux mois de novembre et décembre. Selon la même source, le transporteur aérien compte desservir la capitale algérienne ainsi qu’Oran en assurant des vols de et vers ces deux villes pendant la période susmentionnée.

Il est à noter qu’au départ de l’aéroport de Paris-CDG, Air France desservira 34 destinations en Afrique dont Alger et Oran, 13 en Amérique du Nord, 13 en Asie, 9 en Amérique du Sud et 3 destinations au Moyen Orient. Par ailleurs, la compagnie aérienne compte opérer des vols vers 43 destinations dans l’hexagone et 67 hors les limites de l’hexagone ( partout en Europe) 

La réouverture des frontières algériennes.. Benbouzid répond 

Renouvelant son discours concernant la réouverture des frontières, le ministre de la santé, de la population, et la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a déclaré hier 3 octobre à la clôture de la conférence nationale des start-up, que la réouverture des frontières algériennes dépendra encore et toujours de la situation épidémiologique de l’Algérie en premier lieu et des autres pays en second lieu, a rapporté l’APS, samedi 3 octobre.

Abderrahmane Benbouzid a stipulé, en conséquence de cela même, que « le nombre quotidien des contaminations reste élevé notamment dans les pays européens voisins », rapporte la meme source, il a également signifié qu’il est encore tôt de penser à rouvrir les frontières du pays, et que tout est indicatif tant que tous les avions sont cloués au sol.

En outre, le ministre du secteur sanitaire a appelé à la vigilance, insistant sur le fait qu’une prise de précaution demeure toujours de rigueur, et affirmant que « le respect des mesures barrières » ainsi que « la poursuite des campagnes de sensibilisation et de prévention » sont actuellement les seuls moyens du bord, rapporte la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes