AccueilÉconomieAir Algérie : voici le plan de sauvetage après avoir perdu 6...

Air Algérie : voici le plan de sauvetage après avoir perdu 6 mille milliards

Algérie – La crise financière liée à la Covid s’est bien faite ressentir au niveau d’Air Algérie qui doit exécuter un plan de sauvetage. Après une perte qui dépasse les 6 mille milliards de centimes, la compagnie aérienne prévoit un plan de secours. Voici les détails, ce 01 août 2021.

Alors que les dégâts économiques causés par la pandémie de la Covid-19 ne cessent de s’étendre, Air Algérie dévoile une perte colossale estimée à plus de six (6) mille milliards de centimes et un plan de sauvetage s’impose. C’est en tout cas les chiffres que le quotidien arabophone Echourouk a rapporté hier.

À cet effet, Mahali Mahmoud, membre au sein de la Chartered Institute of Logistics and Transport (CILT), ainsi que de la British Association of Aviation Consultants (BAAC), a mené une étude concernant un plan qui vise à remettre de l’ordre dans la compagnie aérienne nationale. C’est pourquoi le consultant international a remis ce plan de secours, jeudi dernier, au ministre des Transports, Aïssa Bekkai.

Il est notamment question d’un rapport d’une dizaine de pages (10) qui vise à instaurer un nouveau dispositif de travail. Et ce, pour sortir l’entreprise publique de la crise. Mahali a donc étudié les dysfonctionnements au sein d’Air Algérie et comment y remédier. L’expert insiste particulièrement sur la maintenance aéronautique qui est défaillante.

Comment diminuer les dépenses ? 

Dans cette optique, Mahali met en avant la manière de baisser les surcoûts. Cela sera possible avec la révision des services qu’offre Air Algérie, ainsi que la réduction des prix des billets d’avion. En améliorant ces dernières, Mahali incite Air Algérie à être plus compétitive sur le marché international.

La même étude a appelé à corriger les défaillances de l’entreprise, telles que la gestion des opérations, notamment commerciales. Dans ce sens, le consultant international signale un contrôle insuffisant De plus, l’absence d’indicateurs de performance adaptés aux besoins des activités, ainsi que l’absence d’un système d’information constituent un grand handicap pour Air Algérie.

Les solutions de Mahali pour qu’Air Algérie remonte la pente 

Après que Mahali Mahmoud a diagnostiqué les problèmes qui ont accentués cette crise, un nouveau plan de gestion pour la compagnie aérienne est de mise. Soit, une révision du modèle de distribution des services d’Air Algérie. Et l’amélioration de la compétitivité pour réaliser une croissance des revenus. Et ce, en mettant l’accent sur l’activité de transport de passagers à l’étranger. Une activité qui dépend principalement de la ligne France.

Cette compétitivité sera optimisée en améliorant les services au sol. Dans ce sens, cette mesure vise à développer le service d’assistance au sol par Air Algérie en fournissant des services d’assistance en escale à toutes les compagnies étrangères implantées en Algérie.

Mais aussi, en fournissant des services de vente à bord. Et un meilleur choix d’hôtels. C’est pour garantir des revenus supplémentaires, a indiqué la même source. Le spécialiste ajoute, par la même occasion, qu’Air Algérie propose des services d’assistance dans vingt-cinq (25) aéroports.

L’axe des billets d’avion

Mais la donne a changé avec l’arrivée du concurrent « Swissport » sur le marché. Ce dernier, qui fournit un service d’assistance, a entraîné une baisse de la satisfaction des clients sur la qualité de service. Et les prix proposés par Air Algérie. Par conséquent, le transporteur national doit fournir beaucoup d’efforts pour maintenir sa place dans le marché.

Par ailleurs, l’expert Mahali insiste sur l’intégration des billets électroniques. Et de la distribution en ligne. C’est de cette manière que des entreprises à bas coûts seront créées. C’est pourquoi la compagnie doit répandre des bornes d’enregistrement en libre-service. Et relever les défis en termes d’augmentation de la productivité. Mais également l’amélioration de la qualité du service aux passagers. Tout cela garantira, selon Mahali, la sortie de crise à Air Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes