Rapatriement d’Air Algérie : Vers le renforcement des vols pour les étudiants

Air Algérie – Alors que la crise sanitaire du Covid-19 ravage la planète depuis plus d’une année, un grand nombre d’étudiants et d’enseignants algériens sont toujours bloqués à l’étranger. Le Ministre de l’Éducation Supérieure et de la Recherche Scientifique appelle au renforcement des vols de rapatriement d’Air Algérie des étudiants. 

La compagnie aérienne Air Algérie a rapatrié plus de 770 étudiants et enseignants boursiers entre le mois de juillet et novembre dernier grâce aux vols de rapatriement. Mais cela reste très peu, puisqu’un grand nombre d’étudiants sont toujours bloqués à l’étranger en ces temps de crise sanitaire. 

Mais dans un communiqué rendu public, mercredi 13 janvier dernier, Abdelbaqi Benziane, le ministre de l’éducation supérieure et de la recherche scientifique a annoncé le rapatriement en masse des étudiants bloqués à l’étranger par la compagnie aérienne Air Algérie. 

L’homme politique a donc invité les étudiants boursiers ou dont la bourse est sur le point de se terminer à s’inscrire sur la plateforme dédiée aux rapatriements avant le 16 janvier prochain. M. Benziane a également précisé dans son communiqué; qu’il n’y aurait pas de deuxième prolongation des bourses pour les étudiants à l’étranger. 

Les vols de rapatriement d’Air Algérie toujours au poids mort 

Alors qu’Air Algérie devait initialement effectuer 139 vols de rapatriement à partir de 11 destinations différentes réparties dans 05 pays. Ce ne sont finalement que les vols de Paris – Orly qui ont été maintenus par la compagnie aérienne nationale. Mais cela reste très peu pour arriver à rapatrier les nombreux algériens toujours bloqués à l’étranger; depuis le début de la pandémie du Coronavirus. 

Avec cette suspension de plusieurs vols de rapatriement, un grand nombre d’Algériens ont manifesté devant le consulat situé à Lyon et dans les aéroports du monde entier pour exprimer leurs mécontentements. Ce qui a poussé Noreddine Belmeddah, le député de l’émigration a s’exprimer sur le sujet. 

Le député a notamment expliqué que le ralentissement des rapatriements était dû à la mauvaise gestion des listes de rapatriement. En effet, depuis le début de la crise sanitaire; plusieurs personnes ne répondant pas aux critères exigés par le gouvernement ont pu profiter du rapatriement des Algériens; dont des binationaux et des commerçants, estime le député. 

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !