Voyageurs Algériens

Air Algérie s’exprime sur ses pertes à cause de la suspension des vols

0
air algérie pertes vols
S'abonner :

Algérie – La compagnie publique Air Algérie s’est prononcée sur ses pertes engendrées par la mise en suspens des vols, en jetant de la lumière sur les chiffres contenus dans le document rendu public par l’African Airlines Association (Afraa).

Air Algérie a en effet abordé le sujet via un tweet posté hier 14 juillet 2020, qui est lié aux pertes occasionnées par l’interruption des vols. Par le biais donc de sa publication sur son compte Twitter, la compagnie aérienne publique a fourni des clarifications autour du chiffre de 2,9 milliards de dollars. Il s’agit alors de précisions relatives au chiffre qu’on vient d’évoquer un peu plus haut. 

Ainsi, la compagnie nationale a explicité que le chiffre de 2,9 milliards n’était qu’une comparaison du nombre de sièges-kilomètres disponibles pour les mois d’avril ; mai ; et juin de l’année 2020. Cela par rapport à la même période de l’année 2019 ; peut-on lire sur le texte rédigé et publié par Air Algérie sur le réseau social.

En sus, la compagnie nationale s’est précédemment prononcée ouvertement ; sur le chiffre d’affaires des vols passagers. Elle a donc révélé, de manière officielle, que celui-ci équivaut à 38 milliards de dinars algériens de pertes. D’ici l’écoulement de l’année en cours, 2020 en l’occurrence, ladite somme s’élèverait à 89 milliards de dinars.

La suspension des vols tape où ça fait mal : Air Algérie n’es pas la seule touchée 

Pour mémoire, le document portant le titre de « Afraa Covid-19 Impact Assessment » est sorti de l’ombre lundi dernier. On doit son élaboration, ainsi que sa publication à l’organisation continentale, Afraa. C’est-à-dire l’Association des compagnies aériennes africaines. Elle a communiqué des données se rapportant à la trésorerie des transporteurs aériens d’Afrique.

Dure est la crise sanitaire induite par la propagation de la pandémie du coronavirus, Covid-19 ; un peu partout sur la planète. La situation est complexe et inconfortable ; car en plus de la santé publique, ce sont les rapports économiques et les transactions financières ; qui se retrouvent victimes des mesures de confinement. Des mesures que l’épidémie a imposées de façon incontournable.

Air Algérie subit de plein fouet les caprices de la conjoncture actuelle. Les appareils cloués au sol font des compagnies aériennes des coquilles presque vides. On a d’ailleurs rapporté dans la presse que Tunisair et Royal Air Maroc se tiennent carrément au bord du précipice. Des échos de leur acheminement forcé vers la faillite nous parviennent ces jours-ci.

Article recommandé :  Air Algérie : Plusieurs vols annulés à cause de la gréve en France

Ouverture des frontières avec l’Algérie : L’Union européenne obstinée

Article précédent

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 15 juillet

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires