Air Algérie : Pas de reprise des vols avant la vaccination de 80% des Algériens ?

Algérie – Selon le docteur Mohamed Bekkat Berkani, la reprise des vols internationaux de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, n’aura pas lieu avant la vaccination de 80% des Algériens. 

Il y a dix (10) mois, jour pour jour, l’Algérie a fermé ses cieux afin de se prémunir du grand risque de la contagion. Alors que le pays continue de voir décroitre l’épidémie sur son sol et que le bilan actuel est loin des alertes optimales, aucune date précise pour l’ouverture des frontières n’a été communiquée. Cependant, selon le docteur Bekkat Berkani, la reprise des vols d’Air Algérie ne se fera pas avant la vaccination de 80% des Algériens. 

C’est en tout cas ce qu’a indiqué le site spécialisé, Djalia DZ, dans un article paru ce dimanche 17 janvier. Le seuil que vient d’avancer le membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie est relatif à l’immunité collective. Celle-ci ne pourrait s’atteindre avant la vaccination d’une proportion suffisante de la population. 

Dès que 80% de la population n’est plus sensible, toute l’épidémie s’épuise. Air Algérie pourrait, de ce fait, reprendre ses vols avec les pays les plus touchés et endeuillés par le coronavirus, mais aussi ceux où la nouvelle souche du virus est observée également. Une condition qui, selon la même source, protégera le pays de la contagieuse épidémie. 

Ce qu’a dit Berkani sur la décision de la reprise des vols

Revenons de nouveau à la reprise des vols. D’après la même source, l’ouverture des frontières n’aura pas lieu avant que l’immunité collective soit atteinte en Algérie. Le site arabophone a également indiqué que le Comité scientifique n’a toujours pas validé le protocole sanitaire de l’ouverture des frontières.

Dans sa déclaration, Bekkat Berkani a tenu à rappeler que la reprise des vols relève d’une décision souveraine. Ainsi, seulement le président de la République, Abdelmadjid Tebboune pourrait trancher à ce sujet. Rappelons, par ailleurs, qu’aucune date du début de la campagne de vaccination n’a été avancée.

Toutefois, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a assuré qu’elle aura lieu au cours du mois de janvier. Pour ce qui est des vaccins; l’Algérie compte acquérir le vaccin russe Spoutnik V. Le même responsable a révélé que le pays se dotera aussi du vaccin britannique AstraZeneca début février.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes