AccueilGuide VoyagesAir Algérie : ce que propose Berkani pour le contrôle à l’aéroport

Air Algérie : ce que propose Berkani pour le contrôle à l’aéroport

Air Algérie – Il faut renforcer les mesures prises par le Gouvernement algérien pour faire face à la Covid-19 et à ses variants au niveau de l’aéroport. C’est ce pour quoi plaide Bekkat Berkani. Nous vous rapporterons tous les détails dans la suite de cet article du mercredi 29 décembre 

Après un long chemin traversé à combattre un virus venu tout droit d’un cauchemar infini. La Covid-19 en l’occurrence qui avait bloqué tout aéroport au voyageurs d’Air Algérie. Voilà que un nouveau variant fait surface. À savoir, Omicron. Juste à temps après la réouverture des frontières algériennes. Ainsi, pour en faire face, les autorités nationales ont instauré une vaccination obligatoire. Et ce, à l’entrée et à la sortie du pays.

Cette mesure de vaccination était installée pour les traversées maritimes le 6 décembre de l’année courante. Apparemment ça sera établi sans tarder aux transports aériens, dans chaque aéroport en Algérie. Sans pour autant se prononcer sur une date précise par le Gouvernement algérien. Cette mesure est instaurée en raison d’un passage de quatre voyageurs positifs à cette nouvelle variante, c’est-à-dire Omicron.

Au moment présent, au sein de tout aéroport en Algérie, on exige une double précaution pour assurer une stricte protection contre cette souche, autrement dit, un test PCR fait par le voyageur datant de 36 heures est obligatoire. Ajouté à ce dernier, un test antigénique exécuté à tous les passagers sans exception dès leur arrivée à l’aéroport. 

Flux des passagers d’Air Algérie à l’aéroport : la troisième voie indiquée par le médecin 

Effectivement, dans un communiqué publié mercredi dernier, l’agence fédérale américaine du médicament, la FDA, avait confirmé les doutes. En effet, les tests antigéniques ne font pas le poids face à la nouvelle souche. C’est-à-dire Omicron. Et ils pourraient en fait donner des faux résultats négatifs. Cela peut justifier l’entrée de ce variant sur le territoire algérien via les passagers d’Air Algérie et autres compagnies. 

Interviewé par Visa Algérie, Dr. Bekkat Berkani s’exprime à ce sujet. Ce dernier estime indispensable que l’Algérie adopte d’autres mesures pour contrôler à l’aéroport les passagers venus de divers pays. Il propose alors à son tour des solutions.

« Il y a une troisième assurance. C’est le QR Code pour vérifier les certificats de vaccination présentés par les passagers entrant. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés et qui rentrent en Algérie, on peut aussi exiger le QR Code pour s’assurer de l’authenticité des tests PCR pour éviter la rentrée de gens avec de faux pass sanitaires et de faux tests ». C’est ainsi qu’il a clôturé son discours.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes