Air Algérie : le programme de vols en cas d’ouverture des frontières

Algérie – En se préparant à une éventuelle ouverture des frontières aériennes du pays, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, se tient prête à reprendre les airs en mettant en vente de nombreux vols pour cet été. Plus d’informations ci-dessous. 

À Alger, l’aéroport de Houari-Boumediène, quasi déserté depuis quatorze (14) mois en raison du verrouillage des frontières algériennes, pourrait arbitrer les avions de la compagnie aérienne nationale, dans le cas d’une ouverture et vivre ainsi des journées assez mouvementées. Pour se tenir prête, Air Algérie qui attend depuis plus d’un an le feu vert du gouvernement, met à jour un programme de vols précis pour cet été.

En effet, le transporteur aérien national a établi un programme de vols reliant la France et l’Algérie. De nombreux billets d’avion sont mis en vente sur le site web d’Air Algérie à partir du premier juillet. Dans le détail, la compagnie aérienne compte effectuer neuf (09) vols par jour en s’envolant de Paris Roissy pour atterrir après sur le sol d’Alger. 

Oran et Constantine font également partie de ce programme, qui semble être diversifié. Dans le détail, Air Algérie compte exécuter deux (02) autres vols entre Paris Orly, Roissy et Oran au quotidien. Un (01) seul vol chaque jour entre Constantine et Roissy est aussi au menu d’Air Algérie. 

Programme de vols d’Air Algérie cet été : Quid du mois de juin ? 

Dans l’attente d’un desserrement de la vis sur les restrictions du voyage, Air Algérie se tient prête à la saison estivale. La compagnie aérienne nationale a prévu plusieurs autres vols qui pourraient avoir lieu au mois de juin dans le cas d’une ouverture des frontières. En effet, les vols étaient affichés par les aéroports de France. 

Ces liaisons aériennes ont, comme point de départ, l’aéroport d’Orly et Charles de Gaulle (CDG). Air Algérie compte atterrir, en cas de survol, sur l’aéroport d’Alger-Houari Boumédiène, celui de Sétif, Tlemcen et Constantine. L’aéroport d’Annaba, celui d’Oran et de Béjaïa sont aussi au programme. En fait, celui-ci s’annonce chargé avec des vols disponibles entre 13 juin jusqu’au 27 du même mois. 

Il sied de noter que ces vols internationaux restent soumis à l’approbation du gouvernement. Celui-ci décidera d’ouvrir, ou pas, les frontières du pays et les vols susmentionnés seront, de ce fait, annulés ou maintenus. Il convient de rappeler également qu’un Conseil des ministres se tiendra aujourd’hui 16 mai 2021 pour trancher la question. 

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune décidera du sort d’Air Algérie. Il pourra soit lui permettre de déconfiner ses avions ou de les laisser clouer au sol encore longtemps. Au bord du gouffre, Air Algérie espère pouvoir reprendre le chemin des airs dans les plus brefs délais. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes