Voyageurs Algériens

La reprise du trafic aérien d’Air Algérie se fera avec 50% du personnel

8
reprise air algérie trafic
S'abonner :

Algérie – La compagnie aérienne a publié une note de service ordonnant la mise en place d’un calendrier de travail mensuel. Air Algérie mobilisera la moitié de ses effectifs, en prévision de la reprise partielle et progressive du trafic aérien.

Le document précise que l’agenda doit respecter la flexibilité, qui sera soumise à l’évaluation des responsables, de chaque unité selon les besoins de l’activité. L’instruction stipule que le planning doit se baser sur l’établissement de la liste des travailleurs, en exercice chaque mois et sera soumise à la Direction des ressources humaines.

L’instruction de la compagnie aérienne publique; indique également la durée que couvrira cette procédure. Elle restera alors en vigueur jusqu’à ce que l’activité soit entièrement et normalement reprise. Sa validité se poursuivra donc pendant l’intégralité de la reprise partielle.

La suspension des vols de/vers l’Algérie est intervenue à la suite du verrouillage de l’espace aérien de notre pays. Cela a été décidé pour cause de la propagation du nouveau Coronavirus. Le chiffre d’affaires d’Air Algérie est impacté; par un manque s’élevant à 38 milliards de dinars. Le porte-parole de la compagnie a expliqué à l’APS que ce montant est susceptible d’atteindre 89 milliards d’ici l’écoulement de l’année en cours.

La reprise du trafic n’est pas du ressort d’Air Algérie, selon Andaloussi

« On ne peut pas avancer de date pour la reprise du trafic aérien des voyageurs »; fait remarquer Amine Andaloussi à l’agence officielle. « La décision d’ouvrir l’espace aérien est une prérogative du président de la République »; a-t-il ajouté. « Cependant même si on décide de reprendre cette activité; on va le faire à hauteur de 30% de notre programme habituel; et on ne peut pas excéder les 20% d’ici à la fin 2020 ». Les clients possesseurs de billets seront prioritaires.

« Nous avons encore 65 milliards de DA de trésorerie », souligne par ailleurs l’orateur. Et d’ajouter « qu’en dépit de la crise, nous avons des charges incompressibles que nous devons honorer. Il est question de « la maintenance des avions; la location des sièges, les charges des fournisseurs et prestataires et évidemment les salaires ».

Le cadre d’Air Algérie se réfère aux prévisions des experts; pour estimer que « le retour au programme des vols de 2019, pour Air Algérie et pour les autres compagnies aériennes dans le monde; ne peut se faire avant l’année 2023 voire 2025 ». Un « faible engouement » des voyageurs est en outre pointé du doigt comme freineur qui survivra à la pandémie, car la crainte du virus risque trop de persister. 

Article recommandé :  Crise économique : Voici le plan de restructuration d’Air Algérie

Automobile : La loi 49/51 s’appliquera à l’importation des voitures en Algérie

Article précédent

Véhicules neufs importés en Algérie : Une liste de marques en préparation ?

Article suivant

Lire aussi

8 Commentaires

  1. La Direction d’Air Algérie se doit d’aller “piocher” ses 50 % des effectifs dans toutes ces agences établies à l’étranger. Un effectif pléthorique constitué de fils et de filles de la nomenklatura qui ne sont jamais au poste. Tous ces effectifs ont été recrutés et installés durant les deux décennies de gabegie et de détournement. Il est grand temps de donner un coup de pieds dans la fourmilliere.

  2. Je continue à féliciter notre gouvernement pour les rapatriements d algériens bloqués à l étranger cependant il faut accélérer les opérations car nous sommes trés nombreux à souffrir réellement physiquement et mentalement Personnellement,je suis âgée et bien malade 3mois c est trop Peut être adopter la méthode de la France et du Canada pour un confinement chez soi ,en attendant les hôtels nous mourrons à petit feu De Montréal je lance un SOS ,s v p aidez nous et cela devient dur même pour les hébergeants

  3. Les 50% restants n’ont pas à s’inquiéter car cette crise ne va certainement pas durer dans le temps et ils reprendront leurs postes fictifs comme si de rien n’était et bonjour les vacances éternels et Air Algerie VOLERA de plus belle. Si cette compagnie reprendra son trafic aérien qu’avec 50% de son personnel, n’est-ce pas la un aveu monumental d’un surplus exagéré d’employés inutiles !?

  4. Mr mellah
    Pensez vous sérieusement que tout agent air algerie soit fille ou fils”de..” ?

  5. Nous sommes bloques comme d’autres algeriens a l’etranger 3 mois 21 jours. nous sommes au Sultanat d’Oman et ici aucune information. rien . aucune issue par d’autres compagnies. les mots sont insuffisants pour décrire notre situation. probleme d’argent . visas. maladies problèmes familiaux. rupture de contrats. perte d’emploi. probleme de travail en rotation. nous demandons notre rapatriement commes les autres de Dubaï le Caire et autres pays. nous aucune nouvelle.

  6. Déjà à 100 % de l’effectif il faisait pas grand-chose

  7. Bonjour moi je suis bloqué à marseille avec mes deux enfants et aucune informations ,aucune agence ouverte ,les rappatriements se font sur paris et encore comment faire pour rentrer en contact ,vraiment la foutaise,et la colère qui me range, je vais bientôt accoucher et je ne sais plus vers qui m’adresser aucun numéro disponible aucune permanence ,vraiment la totale quoi .hasbina allah wa niema al wakil.

  8. Merci Mr Michel,
    Non je n’ai jamais affirmer que tous les agents des agences extérieures Air Algérie , sont des fils ou filles de …. la nomenclature. Il y a plus de 50 % qui sont en sureffectif et c’est justement là que des recrutements ont été faits sur des critères d’affinités . Peut être qu’autour de vous , si vous êtes agent, vous les côtoyé quotidiennement et vous savez d’où émanent ils. Salutations

Comments are closed.