Air Algérie : l’ouverture des frontières a contribué à la hausse du bilan du Covid-19 ?

Algérie – Le Pr Reda Djidjik aurait indiqué que l’ouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie n’auraient pas contribué dans cette hausse du nombre de cas atteints par la Covid-19.

En effet, il est vrai que le bilan des personns atteintes par la Covid-19 ne cesse de s’accroître en Algérie, ce qui suscite l’inquiétude de nombreux spécialistes qui essaient de connaître les raisons de cette hausse, d’autant plus que cela coïncide avec l’ouverture des frontières et la reprise des vols d’Air Algérie. C’est ce qu’a rapporté El Djazairia, ce vendredi 09 juillet 2021.

Cependant, lors de son intervention à la Radio locale de Sétif, le Pr Reda Djidjik s’est prononcé à ce sujet. Il s’agit du Chef de service d’immunologie au CHU de Beni Messous. Le locuteur aurait précisé que la reprise d’activité de l’entreprise de transport aérien n’aurait pas contribué dans cette augmentation.

En outre, il aurait indiqué que les autorités compétentes ont mis en place un protocole sanitaire très stricte. De ce fait, il serait guère possible que le nombre de cas atteints par le Coronavirus, qui devient de plus en plus préoccupant, résulte de l’ouverture des frontières et la reprise du trafic aérien.

Coronavirus : la situation épidémiologique en Algérie est inquiétante, selon l’expert

Toutefois, le même responsable a déclaré sur les ondes de la Radio que la situation épidémiologique en Algérie devient préoccupante. En sus, il a ajouté que les professionnels de la santé s’attendaient à cette troisième vague depuis des mois. De ce fait, les citoyens doivent se plier aux restrictions imposées par le Gouvernement et revenir au port du masque et aux gestes barrière.

Cependant, il a notamment précisé qu’il est vrai que certaines personnes confondent entre les symptômes d’un simple rhume et ceux du Coronavirus. Par conséquent, en cas de doute, la personne doit impérativement se présenter pour faire un test. Et ce, pour se protéger, mais aussi, protéger les gens autour d’elle.

Au final, le Professeur Djidjik a rappelé qu’il faut mener une campagne de sensibilisation dans le pays quant à l’importance de la vaccination dans cette lutte contre la pandémie. En sus, il a indiqué que certains pays ont vacciné près de 50% de leur population, ce qui leur a permis de revenir à une vie normale et d’enlever les masques.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes