AccueilGuide Voyages« Air Algérie s’occupera uniquement des vols internationaux », affirme le ministre 

« Air Algérie s’occupera uniquement des vols internationaux », affirme le ministre 

Algérie – Face aux difficultés de gestion que rencontre la compagnie nationale de navigation aérienne, Air Algérie, le ministre des Transports a déclaré que cette dernière « opérera seulement des vols internationaux ».

Suite à l’instruction de la réouverture des aéroports intérieurs fermés, donnée le 04 octobre dernier lors du Conseil des Ministres présidé par le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune; le ministre des Transports, Lazhar Hani a fait savoir le 05 octobre lors de son intervention à la Radio Nationale qu’avec « la création d’une nouvelle compagnie aérienne publique »; qui, a-t-il précisé « sera dédiée uniquement aux vols locaux, Air Algérie opérera pour sa part que des vols internationaux ».

Étant le transport aérien un secteur stratégique, le président de la République a annoncé les premiers contours d’un plan visant à renforcer la flotte nationale. Parmi les axes mis en avant durant le dernier Conseil des Ministre « la révision du mode de gestion de l’entreprise nationale de transport par les airs; de manière à la rendre compétitive à l’international, tout en veillant à réduire le nombre de ses agences commerciales à l’étranger ».

De plus, afin de mieux gérer les vols intérieurs Tebboune a ordonné « la création de compagnies spéciales en vue d’assurer le service de transport aérien interne; et développer ainsi, une dynamique économique dans l’optique d’absorber le chômage ».

De plus, il est question dans cette nouvelle stratégie de renforcement du transport aérien dans le pays; « de préparer une plateforme pour un hub aéroportuaire de l’Algérie à Tamanrasset; pour accéder aux marchés africains ». Et aussi « exploiter la conjoncture économique mondiale pour lancer de nouvelles lignes, à savoir vers les Amériques et l’Afrique ».

Vers la privatisation du secteur du transport aérien en Algérie

Il est utile de rappeler que la création au privé de compagnies assurant le transport par les airs; est évoquée depuis quelques mois déjà. Cela dit, pour le membre du Gouvernement, il est inévitable pour le secteur d’aller vers la privatisation. Ceci car « la compagnie aérienne nationale souffre de difficultés dans la gestion des liaisons internationales et intérieures »; a-t-il argumenté.

Par ailleurs, en plus de son incapacité à gérer ses services, Air Algérie rencontre de sévères difficultés financières. Face à cette réalité, le président Tebboune a instruit la compagnie aérienne étatique de procéder à la réduction de ses agences commerciales exerçant à l’extérieur du pays. Cette décision intervient car ces représentations pompent des quantités considérables de devises; alors que la conjoncture critique que traverse actuellement l’Algérie ne permet plus la sortie massive de devises. 

« Air Algérie devra se contenter, dans certaines capitales, de bureaux au sein des aéroports »; a souligné Lazhar Hani, selon ce qu’a rapporté le quotidien Algérien, Liberté. « Il n’est plus question pour l’État de continuer seul à assumer la gestion de l’aérien, du maritime et du terrestre »; a d’autre part soutenu le ministre; insistant sur le fait que « le privé doit s’impliquer davantage en investissant dans ces domaines; au niveau national et international ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes