AccueilGuide VoyagesAir Algérie : les nouveaux prix des billets après les instructions de...

Air Algérie : les nouveaux prix des billets après les instructions de Tebboune

Algérie – Faisant suite aux récentes directives du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Air Algérie a levé le voile sur les nouveaux prix de ses billets d’avion. 

Jugés « onéreux » par beaucoup, les coûts des tickets de voyage ont été revus à la baisse. Alors que ses avions s’apprêtent à redécoller, après plus d’un an d’inactivité, la compagnie aérienne nationale vient égayer encore plus l’atmosphère actuelle. À moins de vingt-quatre heures de la tant attendue reprise des vols, Air Algérie vient de dévoiler les nouveaux prix de ses billets. 

En concertation avec les parties concernées, le Président Abdelmadjid Tebboune a donc décidé d’acter la baisse des billets d’avion d’Air Algérie.Les tickets de voyage couteront alors moins chers. Les coûts des tarifs des billets au départ de Tunis ont été fixés à 381,13 euros aller-retour (TTC). Pour ce qui est des vols entre la ville turque Istanbul et les trois aéroports algériens, les passagers devront décaisser 764,31 euros.

L’aller-retour en provenance de Paris-CDG sera, quant à lui, est au prix de 719,72 euros. En ce qui concerne les billets d’avion, dans les deux sens, au départ de Marseille-Provence, Air Algérie les a plafonnés à 592,72 euros. Quant à ceux de Barcelone en partance pour notre pays, le pavillon national les propose à 518,72 euros l’aller-retour.

Pack voyage d’Air Algérie : Allègement et exemption au menu

Le chef de l’État a également ordonné la réduction des frais d’hébergement. « Une baisse des frais de confinement de 20 % pour tout ressortissant ». C’est ce qu’indique le communiqué du Conseil des ministres. Ainsi, les pouvoirs publics ont fixé ces frais à 250 euros. Soit 41.000 dinars algériens.

Il est à noter que le gouvernement algérien a exempté deux catégories. On les a déchargés du paiement de l’hébergement. Il s’agit de celui relatif à l’isolement de cinq (5) jours. Il s’agit des étudiants et des personnes âgées à revenus modestes. Cela pour le plus grand bonheur des ressortissants algériens souffrant d’un très profond mal du pays. Puis, il est nécessaire de rappeler un élément de taille.

Cette nouvelle intervient alors après les doléances des membres de la diaspora concernant les conditions d’entrée en Algérie. Les mesures prises par les autorités sont décrites comme étant « draconiennes et très coûteuses ». Un collectif, qui regroupe vingt-trois (23) associations des Algériens établis aux quatre coins du Globe, avait, lui aussi, à maintes reprises, manifesté son désaccord.

Il avait en effet plaidé pour une réduction des frais du confinement obligatoire. Dans une lettre qu’il avait adressée au gouvernement algérien, le collectif associatif avait notamment mis en exergue la nécessité de réduire les prix des billets d’avion d’Air Algérie

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes