AccueilGuide VoyagesAir Algérie : vers une ligne directe Alger - New York ?

Air Algérie : vers une ligne directe Alger – New York ?

Air Algérie – L’ambassadrice des USA en Algérie, Elizabeth Moore Aubin en l’occurrence, s’exprime au sujet d’une éventuelle ligne directe entre Alger et New York. Dzair Daily vous dévoile ses propos dans les lignes qui suivent.

Les clients de la compagnie aérienne Air Algérie jouiraient-ils enfin d’une ligne directe reliant l’aéroport d’Alger à celui de New York ? Ne bougez pas ! On vous livre toute l’information à ce sujet qui suscite l’intérêt de beaucoup de voyageurs, dans la suite de cette édition du 26 septembre 2022.

En effet, l’ambassadrice américaine en Algérie a effectué sa première visite à la wilaya de Djelfa. Elizabeth Moore Aubin a alors rencontré le wali qui a abordé les projets de développement en vigueur ainsi que le potentiel économique de ladite wilaya. Les détails de sa visite ont été relatés par le biais d’une publication sur le compte Twitter de l’entité.

Lors de sa visite, la représentante diplomatique des USA s’est rendue à la ferme de dindes de Khider. Outre la technologie américaine, l’élevage dans cette ferme repose principalement sur les poussins importés depuis les États Unis-d’Amérique. Chose qui permet ainsi de tirer encore plus de profit tout en créant plus de postes d’emploi aux Algériens.

L’ambassadrice des USA en Algérie soutient le projet d’une ligne directe Alger-New York

Profitant de l’occasion, les propriétaires de la ferme ont mis en exergue une procédure qui tend en faveur des deux pays. Il s’agit de l’idée de mettre en place un réseau aérien qui relirait directement l’Algérie aux États-Unis. Ce qui entrainerait, selon eux, une réduction des coûts, et par conséquent, une amélioration de la qualité pour les consommateurs DZ.

En réponse à cela, la locutrice a manifesté de l’intérêt à ce projet prometteur. Elle a, en effet, salué l’idée. D’autant plus qu’une éventuelle liaison aérienne entre Alger et New York évitera le passage des importations américaines par le Qatar ou encore la Turquie, engendrant ainsi une baisse inévitable des prix.

Par ailleurs, la concrétisation dudit projet permettra de réduire significativement la durée du voyage entre les deux pays. Les passagers pourront en fait effectuer le voyage en 16 heures seulement au lieu de trois jours. Et cela, sans même devoir passer par une tierce destination.

D’autre part, l’ambassadrice a souligné que l’ouverture de la susdite ligne aérienne contribuera à développer diverses relations algéro-américaines. À savoir, rapprocher les deux peuples, améliorer les relations commerciales et notamment touristiques entre les deux pays. « Nous sommes vraiment impatients d’ouvrir cette ligne directe New York – Alger. Espérons que cela se produira bientôt », a-t-elle conclu.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes