AccueilGuide VoyagesAir Algérie impactée par la crise Covid-19.. Quel plan pour la sauver...

Air Algérie impactée par la crise Covid-19.. Quel plan pour la sauver ?

Algérie – Après un coup de frein aux vols intérieurs et extérieurs en raison de la pandémie ravageuse de la Covid-19, Air Algérie n’écarte pas un plan social pour se sauver de cette crise sans précédent. 

C’est en effet une crise sans précédent. Plusieurs pays se sont vus fermer leurs portes pour se protéger du risque de la contagion qui frappe de plein fouet tout ce qui lui vient dans le chemin. En Algérie, à l’instar de ces pays, la Covid-19 a mis à l’arrêt le secteur aérien pour presque huit (08) mois, sur ce, la compagnie aérienne Air Algérie a été lourdement impactée. Elle pourrait donc opter pour un plan social pour se sauver, ou du moins, sauver ce qui reste.  

500 millions de dollars. C’est le déficit annuel estimé par les experts de la compagnie nationale dans le cas où la crise continue à battre des records. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le quotidien généraliste El Watan. La reprise des vols et l’ouverture des frontières tardent à venir et Air Algérie se prépare à un hiver rude. Pour l’instant, aucune décision n’a été prise. Quant au président de la République Abdejmadjid Tebboune, seul autorisé à la prendre, il est actuellement en Allemagne pour des raisons de santé. 

Le chiffre susmentionné n’est pas simple à sauter ou ignorer. C’est un coup de massue qui a provoqué la compagnie aérienne algérienne à prendre une décision difficile et inouïe. Puisque la quasi-totalité des avions d’Air Algérie est clouée au sol, cette dernière a décidé d’opter vers un certain régime. Ce n’est pas un plan social mais il s’agit de la mise en œuvre d’une activité partielle. Ainsi, les employés de l’entreprise travailleront à mi-temps au lieu de plein temps. 

Le transporteur aérien national Air Algérie était donc dans l’obligation d’accorder des congés forcés à ses travailleurs. Cette stratégie qui découle de la crise sanitaire liée au nouveau Coronavirus est censée alléger la masse salariale. Cette dernière selon le journal El Watan est estimée à quelque deux (02) milliards de dinars par mois. Effective, suffisante ou pas, Air Algérie n’a pour l’instant pas opté pour un plan social contrairement à plusieurs compagnies aériennes dans le monde. 

Air Algérie va-t-elle suivre l’exemple d’Air France et United Airlines ?  

À ce qu’il parait, c’est seulement une question de temps avant qu’Air Algérie opte pour un plan social. Le média francophone, El Watan qui cite des sources proches de la compagnie indique que cette dernière hésite encore. La direction générale a bien recommandé l’option des congés dans le cas où la suspension des activités aériennes prendra du temps encore. Cependant, selon les sources d’El Watan ; cette option va éviter à la compagnie d’opter pour un plan social mais ce dernier ne va pas tarder. 

La compagnie aérienne française a subi un plan social très lourd. En effet, Air France a supprimé 8000 postes dernièrement. Le transporteur aérien américain United Airlines, a envoyé, à son tour 13.000 salariés au chômage. Quant à la compagnie aérienne basée à Dubaï, Emirates s’apprête à licencier 9.000 employés. 

Selon la même source, la réouverture des aéroports fermées est à écarter en ce moment. La création des compagnies aériennes spéciales pour assurer le service aérien interne et créer de nouveaux postes d’emploi ; aura le même sort que la réouverture des aéroports fermés. Tout est donc à l’arrêt ! La Direction de l’aviation civile et de la météorologie (DACM) a assuré qu’elle n’a pas été saisie dans ce sens. Il est à noter que les activités de la compagnie sont limitées à l’envoie et la réception des colis puisque les frontières algériennes sont encore fermées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes