Air Algérie, frontières, reprise des vols.. Le point sur la situation (mars 2021)

Algérie – Retrouvez ci-dessous l’essentiel de l’actualité du début du mois en cours, mars 2021, en lien avec l’ouverture des frontières algériennes et la reprise des vols d’Air Algérie. 

- Advertisement -

Confronté à une épidémie galopante, le pays a fermé ses portes afin de s’armer contre le grand risque de la contagion à la mi-mars de l’an dernier. Cela fait maintenant presque un an, et jusque-là, aucune date officielle n’a été avancée quant à l’ouverture des frontières et la reprise des vols internationaux, réguliers du transporteur aérien national, Air Algérie. 

Bien que l’ouverture de l’espace aérien suscite l’intérêt de plusieurs Algériens bloqués encore aux quatre coins du globe, un bon nombre de spécialistes se sont exprimés sur le sujet. Le but étant d’apporter quelques précisions sur ces restrictions. 

Pour le membre du Comité scientifique, Pr Lyes Rahal, la fermeture du ciel algérien est une « nécessité ». La suspension des vols de rapatriement permettra au pays, quant à elle, de se prémunir du coronavirus et ses variantes, assure-t-il. Le professeur Kamel Sanhadji n’en pense pas autrement.

D’après ce qu’a indiqué le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) ce 02 mars 2021, maintenir les frontières fermées est une « sage » décision. À ses yeux, les frontières fermées agissent comme un bouclier qui protège l’Algérie et ses citoyens.  

| Lire aussi : L’ambassadeur de France explique la baisse des visas pour les Algériens

Revenons de nouveau à la compagnie aérienne qui s’est vue dans l’obligation de suspendre ses vols spéciaux. Rappelons qu’Air Algérie n’effectuera aucun vol au mois de mars 2021. Quid du mois d’avril alors ? Une interrogation à laquelle son porte-parole a répondu ce 03 mars 2021. 

En effet, Amine Andaloussi s’est exprimé là-dessus. En préambule et avant de revenir sur le sujet, le porte-parole d’Air Algérie a tenu à rappeler que la fermeture de l’espace aérien a eu lieu en raison de la propagation du virus à couronne. Andaloussi est, par la suite, entré dans le vif du sujet. 

| Sujet connexe : Europe : Un passeport sanitaire sera exigé pour les Algériens ?

Selon lui, tout à fait comme la décision la décision des frontières, la reprise des vols de rapatriement en mois d’avril relève des hautes autorités du pays. Andaloussi est également revenu sur le sujet des remboursements des billets de voyage.

Il affirme que la situation financière du transporteur aérien ne lui permet pas de procéder aux remboursements à l’heure actuelle. Un peu plus loin, Andaloussi a évoqué le sujet de la suspension des vols d’Air Algérie avec la Chine. 

| Vous aimerez lire : Algérie – Tunisie : Voici l’avenir des contrôles aux frontières

Rappelons que cette décision a été prise par la Chine. Cela, suite à la découverte de six (06) cas positifs au coronavirus au bord d’un avion Air Algérie qui a opéré un vol nolisé. Andaloussi a fait savoir que tous les cas étaient négatifs en Algérie. Toutefois, une fois sur l’aéroport d’arrivée, un dépistage a révélé que six (06) personnes étaient porteuses du virus à couronne. 

Questionné sur l’éventualité de serrer la vis sur les mesures de freinage de l’épidémie au bord des avions d’Air Algérie après cet incident, le porte-parole assure que cette la compagnie aérienne reste ouverte à toutes les recommandations venant des instances sanitaires, à l’instar du Comité scientifique.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes