Air Algérie : « fermeture des frontières », la position d’un spécialiste 

Algérie – L’expert en question est Ilyes Akhamokh qui s’est penché sur le sujet de la suspension du programme d’Air Algérie et la fermeture des frontières nationales. Plus d’informations sont disponibles dans cette édition du vendredi 10 décembre 2021.

Le Covid-19 et sa nouvelle déclinaison, Omicron, menacent plusieurs pays à travers le monde, notamment l’Algérie. À la suite de l’apparition de la nouvelle souche mutante, les citoyens se montrent anxieux à l’idée de la fermeture des frontières nationales et la suspension des vols d’Air Algérie. Ainsi, le spécialiste Ilyes Akhamokh a tenu à apporter des éclaircissements à cet égard.

En effet, le membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie en Algérie, Ilyes Akhamokh a été convié à s’exprimer sur les ondes de la Radio régionale de Sétif. Il a donc été question, lors de cette interview, de plusieurs sujets relatifs à la situation sanitaire dans notre pays. Parmi eux, l’éventualité du déverrouillage des frontières. Cela suite à la hausse sensible des cas de coronavirus. à cet égard, le locuteur s’est montré défavorable.

Il s’agit de ce que rapporte le média généraliste Ennahar. Effectivement, le docteur a écarté l’éventualité du verrouillage de l’espace aérien, à l’heure actuelle. Selon lui, la situation épidémiologique n’est pas comparable à celle du pic de l’épidémie. C’est de toute manière ce que mentionne le média arabophone susvisé dans son édition de ce vendredi.

Covid-19 : Le nouveau variant plus contagieux mais moins dangereux

Par la même intervention, le locuteur a mis en garde contre le variant Omicron. Il a expliqué que cette souche mutée s’en prend principalement aux jeunes, aux adolescents et aux enfants. Selon lui, Omicron serait moins dangereux, mais plus transmissible. Cela, en comparaison avec le variant Delta. Il est question de ce que relate la même source médiatique.

En outre, le membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie a rejoint l’avis des spécialistes. Il a affirmé que cette hausse sensible de cas contaminés par le virus à couronne, signifie le début de la quatrième vague en Algérie. C’est ce dont nous informe le site Web susvisé.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes