AccueilGuide VoyagesAir Algérie ferme ses agences commerciales établies à l'étranger ?

Air Algérie ferme ses agences commerciales établies à l’étranger ?

Algérie – Selon des sources médiatiques, les pouvoirs publics auraient ordonné la fermeture de 40 agences de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, implantées à l’étranger, dont une des raisons repose sur les sommes en devises colossales qu’elles consomment.

En effet, selon des sources médiatiques concordantes, en l’occurrence, le média El Hayat TV et le journal Liberté, « l’État a sommé l’entreprise nationale de transport par les airs, notamment Air Algérie, de fermer définitivement la quasi-totalité de ses agences commerciales établies à l’étranger ».

Cependant, « les autorités publiques ont spécifié la fermeture d’une quarantaine de points de vente d’Air Algérie, installés sur différentes régions du globe »; selon ce qu’a rapporté, ce 08 septembre, le média El Hayat TV via sa page Facebook.

Une information confirmée par le quotidien Liberté dans son édition de ce 8 septembre ; qui cite « des sources sûres » ; selon lesquelles cette décision intervient suite aux difficultés financières auxquelles est confortée le transporteur aérien national; engendrant un lourd fardeau pour l’État. Par ailleurs, le journal de presse écrite a indiqué que cette disposition a déjà été adoptée; et sa mise en exécution devra intervenir incessamment. 

Seules une ou deux agences situées dans des zones géographiques considérées comme stratégiques seront épargnées; a encore souligné Liberté. Rappelons que ces derniers mois, Air Algérie a vu sa situation financière se détériorer davantage, en raison de l’impact vertigineux sur le secteur du transport aérien, engendré par la crise sanitaire du Coronavirus.

Les raisons de la fermeture, selon les médias

« Actuellement, la tendance générale du marché repose sur des pratiques de commercialisation par billetterie électronique; ou encore par le biais de centrales et d’agences de voyages plus efficaces et moins coûteuses pour les compagnies. Contrairement à Air Algérie, dont le réseau des agences à l’étranger semble être dépassé et financièrement très coûteux »; a expliqué l’organe de presse écrite Liberté ce 8 septembre.

De plus, les agences concernées absorberaient, selon les mêmes sources, d’énormes sommes en devises fortes, employant également un nombre excessif de salariés; dont le traitement s’effectue en devises. Selon ces mêmes sources, il s’agit « d’une première mesure de redressement de la gestion de la société aérienne nationale, qui intervient dans un cadre global de redéploiement et de rationalisation de la dépense publique; afin de faire face, à la sévère crise financière que traverse actuellement le pays ».

Annulant près de 4.357 vols entre mars et avril; Air Algérie a subi un coup dur; à savoir une perte de 16.3 milliards de dinars au cours des deux (02) mois en question; selon ce qu’avait révélé le 18 juillet dernier, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane.

Ceci étant dit, les pertes financières enregistrées depuis la fermeture des frontières et la suspension du trafic aérien à la mi-mars 2020; sans oublier que la compagnie reçoit souvent des soutiens par les fonds publics; expliquent la décision de l’État à vouloir fermer les agences à l’étranger considérées comme inefficaces.

https://www.facebook.com/102196868063878/posts/177392490544315/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes