24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
dimanche, 21 juillet 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesAir Algérie : Des compagnies low-cost concurrentes financées par l'Ansej ?

Air Algérie : Des compagnies low-cost concurrentes financées par l’Ansej ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dans l’objectif de renforcer la flotte nationale, outre qu’Air Algérie, les conclusions de l’atelier consacré au transport, dans le cadre de la relance économique, préconisent « la mise en place de compagnies low-cost », via peut-être le financement provenant de l’Ansej. Cette dernière devrait voir se hisser, selon les mêmes recommandations, le plafond de son financement. 

Les travaux de l’atelier dédié au secteur du transport sont parvenus à une gamme de propositions. Le quotidien national El Watan a parlé d’un atelier qui « a enregistré une convergence de vues ». Celle-ci porte sur « trois axes de développement », explique le journal. Le premier élément concerne « l’impératif de renforcer la flotte nationale, créer, à côté d’Air Algérie, des compagnies low-cost » ; et promouvoir « les liaisons intérieures ».

Le média de la presse écrite, citant l’agence de presse APS, explique que les travaux de « l’atelier consacré aux micro-entreprises ; et start-up ont » abouti, eux aussi, à quelque chose. Leur issue a été témoin de la formulation d’« un appel ». Celui-ci est relatif à la « nécessité de revoir la catégorie d’âge ». Mais également « relever le plafond de financement du dispositif Ansej ». Telles mesures seront prises conformément aux exigences du marché. Les opportunités disponibles seront également prises en compte.

- Publicité -

Relance économique en Algérie : Renforcement de l’Ansej

Il est, vraisemblablement, légitime de faire le parallèle entre la promotion du financement Ansej ; et les compagnies aériennes low-cost. L’agence en question bénéficiera de consolidation ; pour mieux soutenir les projets de création de micro entreprises et de start-up. Les « graines » se planteront ainsi et des sociétés de transport aérien pourront émerger ; pour enrichir le ciel algérien. Cela en multipliant les vols au niveau national ; et ceux internationaux.

Les participants à l’évènement susmentionné ont notamment préconisé « la création de cabinets de conseil ; dans le secteur privé ». Le but consiste à fournir « des prestations d’accompagnement ; aux entreprises nouvellement créées ». À propos du transport maritime, quant à lui, les conférenciers ont insisté sur l’impératif ; pour la flotte nationale de jouer un rôle plus important ; dans le marché du commerce extérieur. Ils ont alors invité « à la libération de cette activité ; et son ouverture, notamment au secteur privé national ». 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -