Air Algérie, Air France, Transavia, billets de vols : Le point sur la situation

Algérie – Voici toute l’actualité de la semaine en relation avec les billets de vols proposés par différentes compagnies aériennes, à savoir Air Algérie, Air France et Transavia.

- Advertisement -

Voilà plus d’un mois déjà qu’Air Algérie n’est plus en mesure de proposer des billets de vols spéciaux. Cela au vu de la décision gouvernementale qui consistait à suspendre l’activité du trafic aérien de l’entreprise publique pour une durée indéterminée. Et ce, depuis le début du mois de mars 2021.

En attendant, des compagnies aériennes étrangères dont principalement des Françaises garantissent quelques vols spéciaux. C’est justement le cas d’ASL Airlines, d’Air France et de Transavia. Ces compagnies ont d’ailleurs récemment dévoilé leurs programmes de rapatriement pour ce début du deuxième trimestre de l’année courante.

Le programme des vols de rapatriement dévoilé par Air France, Transavia et ASL Airlines

En outre, Air France a annoncé plusieurs vols au départ d’Alger et d’Oran vers Paris-CDG. Ceux-ci interviendront les 9, 11, 13, 16, 20, 23, 27 et 30 avril prochain. La filiale à bas prix de la compagnie aérienne française prévoit quant à elle un nombre plus important de dessertes aériennes.

Effectivement, Transavia a programmé des vols de rapatriement qui décolleront d’Alger et d’Oran à destination de l’aéroport de Paris Orly cette fois-ci. Ces derniers sont programmés pour les deux sens susmentionnés aux dates du 10, 17, 24 avril. S’ajoutent à cela les vols prévus pour le 1er, 8, 15, 22 et 29 mai 2021.

La compagnie à bas prix a également annoncé un dernier et unique vol entre Alger et l’aéroport de Lyon. Celui-ci est prévu pour sa part, le 10 avril prochain. Et la troisième compagnie aérienne française, à savoir ASL Airlines, prévoit à son tour d’effectuer des vols d’Alger à destination de l’aéroport Paris Charles de Gaulle.

Ils auront lieu les 8, 10, 17 et 24 avril. Une desserte est aussi prévue entre Paris et Annaba le 30 avril prochain. En plus de celle qui décollerait le 10 avril de la capitale française à destination de Béjaïa. Et en dernier, ASL Airlines a annoncé quatre (04) autres vols entre Alger et Lyon Saint-Exupéry, les 8, 10, 17 et 24 avril.

Ces quelques vols sont donc une aubaine pour les Algériens bloqués, ici et là, loin de leurs familles. Et cette situation de détresse peut être du pain béni pour les arnaqueurs. Et c’est justement à cet effet que l’ancien parlementaire Noreddine Belmeddah s’est exprimé le 02 avril dernier

Belmeddah appelle tous les Algériens bloqués à l’hexagone d’acheter leur billet d’avion au niveau des aéroports et non sur internet

Le responsable a alors invité tous les Algériens bloqués à l’étranger de ne pas acheter des billets d’avion vers l’Algérie en ligne. Belmeddah ajoute dans ce sens que les billets des vols spéciaux d’Air Algérie ne se vendaient tout simplement pas sur internet mais dans les aéroports.

Ce n’est toutefois pas encore d’actualité, car la compagnie aérienne nationale maintient depuis le 1er mars la suspension des vols de rapatriement en Algérie. Notamment pour les Algériens bloqués en France.

Air Algérie paye cher les frais de la suspension des vols internationaux et récemment des vols spéciaux

Cela en se référant au communiqué rendu public par l’Ambassade d’Algérie à Paris ce 05 avril 2021. Le document annonçait donc « la prolongation de la suspension des vols de rapatriement ». Ce qui a fortement impacté la situation financière d’Air Algérie, en plus des conséquences directes de la pandémie mondiale du coronavirus sur l’économie de l’entreprise publique.

Celle-ci se retrouve de ce fait au plus bas de l’échelle. Sachant que le nouveau DG par intérim d’Air Algérie, Amine Mesroua a récemment tiré la sonnette d’alarme. Il a confié dans ce sens que la compagnie peine déjà à couvrir le salaire de ses 9.600 employés.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes