Aïd El Adha en Algérie : Des médecins appellent à son annulation

Algérie – Des médecins spécialistes lancent un appel pour que l’État reconsidère sa décision de maintenir l’Aïd El Adha 2020.

Étant donné les circonstances actuelles, où les rassemblements ou autre regroupement risquent de constituer un potentiel danger pour les citoyens; l’arrivée de l’Aïd El Adha en Algérie ne va pas faciliter les choses et les citoyens se précipitent à la hâte pour acheter le mouton qui servira à accomplir le rite religieux.  

Toutefois, malgré la décision de l’État d’autoriser le rite sacrificiel sous certaines conditions; un collectif de médecins préconise l’annulation de l’abattage du mouton car cela risque de propager encore plus l’épidémie du Coronavirus, a indiqué le site d’information TSA. 

À ce propos, ils avancent dans une déclaration écrite le 15 juillet 2020  : « Quels que soient les conseils que l’on pourrait prodiguer; l’achat du mouton dans des marchés collectifs, son transport à plusieurs; son sacrifice et sa consommation sont toutes des occasions qui vont favoriser les fortes affluences et regroupements qui vont exacerber la situation pandémique » rapporte la même source.

De plus, ils appellent le peuple algérien à respecter scrupuleusement les gestes barrières car la situation actuelle est de plus en plus critique. 

Aïd El Adha 2020 : ce que dit la commission ministérielle de la Fatwa 

Malgré les recommandations incessantes des médecins Algériens afin de proscrire le rituel sacrificiel du mouton, la commission ministérielle de la Fatwa reste ferme sur sa décision et préfère maintenir la célébration de l’Aïd El Adha 2020 et ce, malgré la crise sanitaire actuelle. 

Par ailleurs, certaines mesures de sécurité ont été indiquées par la commission afin de limiter les risques; notamment les gestes barrières de distanciation sociale. Il sera également possible d’effectuer le rite le deuxième et troisième jour de l’Aïd.

Aussi, la commission ministérielle de la Fatwa interdit d’effectuer l’abattage dans les rues et routes; de nettoyer les couteaux ayant servi à l’opération et de ne jamais les échanger; le port de la bavette obligatoire et de ne pas se rassembler devant le mouton, a indiqué le site francophone Algérie 360.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes