Société

Aïd El Adha Algérie : Création d’un marché parallèle de la vente du mouton

1
Aïd Adha marché mouton
S'abonner :

Algérie – La création d’un marché parallèle a permis aux éleveurs et maquignons la vendre du mouton de l’Aïd El Adha, malgré la suspension des points de vente. 

En effet, à l’heure où la majorité des points de ventes légaux et illégaux sont fermés pour lutter contre la propagation du Coronavirus. À Mitidja (l’Atlas Blidéen) les éleveurs de moutons ont trouvé une solution alternative pour les mettre sur le marché. Ainsi, la plupart des vendeurs, notamment les plus jeunes, ont proposé leurs bêtes sur des pages spécialisées, dans les réseaux sociaux, rapporte Echorouk Online. 

Par ailleurs, l’exposition de ces moutons sur le marché parallèle a ses avantages pour les vendeurs; qui ont passé l’année à nourrir les bêtes, et ne peuvent pas se permettre de laisser passer leur commercialisation durant une occasion aussi propice que l’Aïd El Adha. Aussi, le fait de ne pas déplacer leur bétail ici et là, réduit les regroupements en cette période de pandémie et évite les déchets dans les rues, indique la même source.

Notons le cas d’Ibrahim, qui dispose d’une ferme à Tipasa. Ce dernier a commercialisé ses moutons sur le net à travers les différentes pages connues dans sa wilaya. Sur les annonces, on retrouve un descriptif détaillé avec, photos du mouton, numéro mobile du propriétaire, et prix qui varie entre trente mille (30000) et soixante mille dinars (60000). 

Facebook au cœur des échanges commerciaux autours du mouton sacrificiel 

Facebook s’est vu attribué une nouvelle utilité en cette année 2020, qui est de pouvoir vendre et acheter le mouton de l’Aid en un clic, et ce, sans le moindre déplacement. Qui aurait cru que la fermeture de certains point de vente à cause du Coronavirus, fera naître une alternative aussi originale dans l’esprit algérien. Ainsi, pour acheter son mouton, il suffit de chercher des annonces spécialisées  sur Facebook, où tous les détails sont présents; images, prix, lieu pour récupérer la bête et coordonnées du vendeur. 

De l’autre côté, il n’y a pas que Facebook comme seul moyen de vente sur internet, Skindar, un site de vente et d’achat algérien s’est également adapté à la situation exceptionnelle de la crise sanitaire. Il permet à ses clients de commander et de choisir le mouton puis de le payer à travers un virement électronique. Autre avantage ? la bête peut être livré la veille de l’Aïd El Adha, selon la demande du consommateur. 

Cela étant,  ces nouvelles démarches à l’ère moderne risque de faire de l’ombre aux méthodes de ventes traditionnelles et de satisfaire davantage les jeunes.

Article recommandé :  Algérie : Pas d’ouverture des mosquées pour l’Aïd el Adha 2020

Vols Algérie France : ASL Airlines renforce son programme spécial

Article précédent

Algérie : Ouverture de 47.600 commerces le jour de l’Aïd El Adha

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Décidément , les us et les coutumes font place à un monde virtuel que nos jeunes ont vite adopté . Un monde où la parole n’a plus de sens , l’humain n’existe que pour son clavier et le mouton une marchandise à gagner de l’argent. L’Aid n’est plus ce qu’elle était , une joie pour les enfants qui participaient au choix de la bête , un rituel avec tant et tant de préparatifs qui ont disparu et maintenant le Facebook des moutons fait son apparition pour anéantir définitivement ce qui reste de l’Aid El Adha.
    Peut on s’en passer ? Oui , sans réfléchir car les conditions sanitaires ne le permettent pas.

Comments are closed.