9.9 C
Alger
9.9 C
Alger
mercredi, 28 février 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéAïd El Adha en Algérie : de nouvelles mesures pour le marché...

Aïd El Adha en Algérie : de nouvelles mesures pour le marché du mouton

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’approche de l’Aïd el Adha, a imposé de nouvelles mesures et décisions, entre autres la réouverture du marché du mouton. C’est dans une déclaration du ministre de l’Agriculture et du développement rural, que cette annonce a été véhiculée via les médias algériens. 

Selon le ministre de l’agriculture et du développement rural, Cherif Amari; le marché du mouton à l’occasion de l’Aïd el Adha est officiellement opérationnel en Algérie sous réserve de contrôle sanitaire et policier permanent; afin d’éluder toute irrévérence des mesures sécuritaires. À cet égard, le ministre a indiqué que « La levée progressive du confinement oblige une stricte application des mesures sanitaires préventives; par les éleveurs de bétail afin de préserver les espaces de vente de tout risque de contamination au Coronavirus.» ; a rapporté le média El Bilad.  

Cette décision a émané suite à l’approche du rite sacrificiel de la fête religieuse « Aid El Adha 2020»  dans un échéancier fixé à moins de deux (2) mois; qui nécessite une considérable commercialisation du bovin et ovin. De ce fait, il est à rappeler que le secrétaire général de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Mohamed Bachir Tabti; a déjà apporté plus d’éclaircissements sur les modalités de ventes dans ce secteur; en stipulant que c’est aux autorités publiques de veiller au respect des règles de restrictions sanitaires, par les deux parties (éleveur et client potentiel) ; a explicité le média algérien Echourouk le 11 juin passé.

- Publicité -

En outre, il est à remédier que la question de tarification d’ovin pour cette année 2020; a été également évoquée : « En prévision de l’Aïd El Adha en Algérie; les moutons seront vendus cette année 2020 à des prix stables. Ils ne dépasseront pas les 50.000 dinars » ; a souligné le vice-président de la Fédération nationale des éleveurs; Mezroua Belkacem, dans un entretien accordé au quotidien algérien Ennahar.

Crise sanitaire en Algérie : Secteur agraire témoigne d’une prospérité inégalable 

D’après des résultats prometteurs, le ministre de l’agriculture et du développement rural; a révélé que la suspension provisoire du marché de gros des fruits et légumes pendant cette crise sanitaire; a pu garantir un maintien relationnel fructueux entre l’agriculteur et le fidèle consommateur. De ce fait, le ministre Cherif Amari; en voit une excellente stratégie à adopter toute au long de cette année; afin de garantir un marché d’approvisionnement stable et équitable. En sus, le ministre n’a pas manqué de communiquer ses prévisions pour la saison agricole de l’an 2020.

En effet, dans une entrevue diffusée hier, 16 juin 2020, sur la radio nationale; Cherif Amari a estimé que la récolte a été pléthorique cette année. Plus de 56 millions d’hectares de récoltes ont été enregistrées. Cela est dû principalement aux nouvelles alternatives de conservation; ainsi qu’aux précipitations abondantes consignées en mois de mars et d’avril. 

- Publicité -

Par ailleurs, le ministre a dénoté que l’efficience alimentaire sera garantie dorénavant; grâce aux dispositions prohibitives d’importation de certains produits alimentaires. Dans l’optique de prospérer la production locale, et de favoriser l’exportation. Des consignes qui ont été traitées lors de la réunion tenue récemment entre les divers représentants gouvernementaux; notamment le ministre de l’agriculture et du développement rural; Cherif Amari, afin de stimuler le champ de productivité agraire.

 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -