Société

Aïd El Adha en Algérie : Vente et achat des moutons en ligne sur Skindar

0
Skindar Aid El Adha
S'abonner :

Algérie – Le site de vente en ligne algérien Skindar, règle la problématique du mois, à savoir l’achat de moutons pour l’accomplissement du rite de l’Aid El Adha.

Effectivement, le site internet de vente et d’achat en ligne Skindar, a pensé aux Algériens en cette heureuse fête religieuse, de l’Aïd El Adha; coïncidant avec une condition sanitaire défavorable à la célébration de cette occasion; selon les énoncés du rite religieux. 

A ce titre, et en se référant aux propos relatés par le média arabophone Echourouk, Skindar est considéré comme le premier site de vente et achat en Algérie, qui propose un tel service de vente pour l’Aid El Adha, en favorisant le paiement électronique. En effet, les Algériens pourront acheter leurs moutons pour le rite d’abattage, sans aucunement s’affairer aux menaces sanitaires. 

Cependant, ce type de prestation de services, nécessite la disposition d’une carte interbancaire ou bien d’une carte Gold; afin que la transaction numérique via le système e-paiement soit valable. En sus, le directeur général de la compagnie Skindar, a annoncé que l’entreprise; vise à présenter les meilleurs produits aux consommateurs Algériens. 

A cet effet, il poursuit en déclarant que le bétail exposé à la vente; est fourni par l’éleveur du Djebel Kerdada. Une fourniture assignée, suite à un accord émis par les deux parties; qui s’engage à livrer des moutons certifiés par des vétérinaires qualifiés. De plus, le premier responsable de l’entreprise souligne qu’un service de stockage, garantira l’endiguement des moutons jusqu’à la veille de l’Aïd El Adha. 

Le e-paiement : une renaissance économique à l’ère de la révolution électronique 

Il est vrai que, de plus en plus d’institutions morales et physiques; recourent vers le paiement électronique. Une alternative de substitution qui atténue les conséquences engendrées par le coronavirus à l’échelle pécuniaire, d’une part; et les préjudices répercutés par le taux de liquidités, d’une autre part.

De plus, dans une précédente réunion, le ministre du commerce, Kamel Rezig a indiqué que bientôt le paiement électronique sera obligatoire dans tous les secteurs. Et pour ce faire, les commerçants doivent impérativement s’inscrire au registre de commerce électronique; opérationnel depuis le début de l’an 2020. Une régularisation plus que nécessaire pour un avenir économique florissant, en Algérie.

 

Article recommandé :  Algérie : Un sénateur propose d'annuler la célébration de l'Aïd El Adha

Algérie : Circulation du Coronavirus dans la monnaie ? (Billets de Banques)

Article précédent

Algérie : L’armée de l’air algérienne est la plus puissante d’Afrique

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires