Actualité

Aïd El Adha Algérie : Baisse des ventes du mouton à cause du Coronavirus

1
Aïd Adha moutons Coronavirus
S'abonner :

Algérie – Une ambiance feutrée voire pesante, règne sur les marchés de vente des moutons pour l’Aid El Adha, suite à l’apparition fortuite du coronavirus. 

Le marché de vente des moutons pour l’Aïd El Adha subit une déchéance sans précédent, à cause de l’ascension des contaminations au coronavirus. Une atmosphère qui augure une ambiance peu joviale, pour la célébration de cette fête religieuse; dont la principale symbolique se manifeste en l’accomplissement du rituel d’abattage de mouton. 

De ce fait, de nombreux marchés de cheptel se voient déserter par les citoyens algériens, malgré la baisse des prix de vente de moutons. C’est le cas du marché d’El Kalitous, l’un des principaux points de vente d’ovins, qui en dépit d’exposition de prix alléchants par les éleveurs, allant de 38.000 à 53.000 dinars; ils n’arrivent toujours pas à relancer la roue de ce commerce d’habitude florissant en cette occasion religieuse; a rapporté la presse arabophone Elkhabar.

Envahi par la déception, les éleveurs venus de Tiaret, Djelfa, Médéa, M’sila ou encore Bousaada; s’attendaient à plus d’enthousiasme de la part du consommateur algérien et à une vente des moutons pour l’Aid El Adha plus concluante, même en présence du coronavirus. Surtout que cette fois-ci, les services de sécurité, ont mis fin à la rude concurrence imposée par les intermédiaires; qui promouvaient les ventes de seconde main. En n’autorisant l’accès qu’aux détenteurs de la carte d’agriculteur/éleveur. 

Cependant, les éleveurs se sont heurtés à la dure réalité, qui relate un environnement d’inquiétude et de tourmente; induit par la prolifération du coronavirus. Ainsi, l’accoutumé élan démonstratif dont l’Algérien à l’habitude de faire preuve, s’est vu évaporé de peur de la présente maladie percutante. 

Le coronavirus va-t-il mettre fin à l’existence des marchés de bétail en Algérie ? 

L’étendue de l’essor de l’outil électronique, poursuit son ascension pour donner naissance à une nouvelle alternative de vente et d’achat en Algérie. Celle-ci concerne l’émergence des marchés de vente virtuels, notamment ceux de vente de moutons. 

Effectivement, de nombreux éleveurs recourent aux sites électroniques pour vendre leur bétail. Une approche qui a jailli suite à la persistance de la crise sanitaire en Algérie. Et parmi les sites qui offrent une telle prestation : Skindar. En effet, ce site est l’un des premiers qui offrent ce type de service

De plus, plusieurs facilités sont proposées par ce serveur, telles que la possibilité d’achat par e-paiement; ou encore stockage du cheptel dans leurs locaux de stock jusqu’à la veille de l’Aïd. Sans oublier, la certification d’un vétérinaire qualifié attestant de l’état de santé du mouton vendu. Rappelons que, les offres sont toujours valables sur ladite plateforme (https://skindar.com.dz/).

 

Article recommandé :  Aïd El Adha en Algérie : Des médecins appellent à son annulation

 

 

Importation de voitures neuves : Les opérateurs nationaux priorisés

Article précédent

Foot : CRB champion d’Algérie.. Voici le classement final du championnat

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Non, ce ne sont pas des éleveurs qui occupent les marchés de bétail à Alger et autour des grandes villes , ce sont des intermédiaires qui achètent des troupeaux à Djelfa, Saida, et toute la région des hauts plateaux . Il arrivent avec leurs camions charges de moutons achetés à moitié prix : un mouton acheté à 25 000 DA est revendu à 54 000 DA. Si la vente n’est pas faite , le même mouton sera cédé à 25 000 DA la veille ou la matinée de l’Aid. La presse peut aller faire une recherche dans ce sens afin… Lire la suite »

Last edited 6 jours il y a by Mellah hocine