15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
vendredi, 19 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAïd El Adha 2022 Algérie : ce qu’il ne faut surtout pas...

Aïd El Adha 2022 Algérie : ce qu’il ne faut surtout pas faire durant la fête, selon une nutritionniste

Publié le

- Publicité -

AlgérieÀ l’occasion de l’Aïd El Adha 2022, Dzair Daily vous révèle ce qu’il faut éviter de faire durant cette fête de sacrifice. Apprenez tout, dans la suite de cet article du 8 juillet 2022.

Ce vendredi 8 juillet 2022 coïncide avec le premier jour de la fête de l’Aïd El Adha en Algérie. Pour cela, Dzair Daily a décidé de vous rappeler une consigne relativement nécessaire durant cette fête de sacrifice. Dans ce passage, nous allons vous rapporter quelques détails concernant la consommation de la viande. 

En effet, cette fête religieuse est la plus importante pour la communauté musulmane et est caractérisée par le sacrifice du mouton. Cette opération requiert plusieurs précautions dès l’achat de l’animal jusqu’à sa conservation. Et ce, dans le but d’assurer une sécurité alimentaire pour les consommateurs. 

- Publicité -

Parmi ces précautions, nous pouvons citer le séchage. Effectivement, les Algériens ont tendance à laisser la carcasse du mouton de sacrifice sécher avant de la couper pour la consommation. Alors, pensez-vous qu’il s’agit d’une bonne idée ? Ou pas ? Vous trouverez la réponse dans les lignes qui suivent.

Aïd El Adha 2022 Algérie : une nutritionniste s’exprime 

Invitée à l’émission « Echorouk Morning » diffusée sur la chaîne Echorouk News TV, la nutritionniste Soumia El Bey s’est prononcée à propos de ce sujet. Au fait, cette spécialiste a affirmé que la viande ne doit pas être mangée juste après le sacrifice. Il est recommandé de laisser sécher la carcasse avant consommation. 

D’après cette spécialiste de l’alimentation, il faut laisser la viande de l’agneau égorgée reposer entre 12 heures et 24 heures avant de la faire cuire. Pour une viande saine, cette opération est très nécessaire. Et ce, car il existe un phénomène qui s’appelle la rigidité cadavérique. 

- Publicité -

Ce phénomène est causé par des transformations biochimiques affectant l’ensemble des muscles qui aura lieu après le sacrifice. Comme conséquence, la viande devient plus rigide et la valeur nutritionnelle augmente en laissant la viande reposer. Il est question de ce qu’a révélé la nutritionniste Soumia El Bey.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -