Agriculture : Des produits algériens conquerraient le marché Européen

Algérie – Le gouvernement algérien tente de fournir plus d’efforts dans le domaine agricole. Un acharnement qui a d’ailleurs payé, car plusieurs produits algériens sont exportés sur le marché européen. 

Développer l’agriculture nationale est une des nombreuses résolutions que s’est engagé à appliquer le président de la République, Abdelmadjid Tebboune durant son mandat. Une résolution qui commence d’ailleurs à se concrétiser. Et pour cause, plusieurs produits agricoles algériens sont commercialisés au niveau du marché européen ainsi que celui asiatique.  

En effet, c’est ce dont a fait part le quotidien arabophone El Mihwar dans son édition du 21 février 2021. En plus de la très renommée Deglet Nour, l’Algérie a pu conquérir le marché européen avec d’autres produits de haute qualité. Il s’agit, cette fois-ci, d’une variété de légumes qui est la pomme de terre. Celle-ci est principalement cultivée dans la wilaya d’El Oued. 

| Lire aussi : Exportation de dattes Algériennes : La nouvelle stratégie de Rezig

Les agriculteurs de cette région ont pu de par leurs considérables efforts et leur persévérance atteindre le stade d’autosuffisance dans plusieurs produits et notamment la pomme de terre. Une position idéale qui a d’ailleurs permis d’exporter l’excédent du légume en question.

L’Algérie a expédié plusieurs dizaines de tonnes de pomme de terre en Espagne

Il a été mentionné dans le quotidien sus-cité que pas moins de 26 tonnes de pomme de terre ont été expédiées en Espagne. Ce n’est pas tout, car il est également prévu d’exporter quatre (04) à six (06) autres cargaisons de pommes de terre au même pays européen. Et ce, pendant chaque semaine jusqu’à la fin du mois de mars prochain.

Outre l’absorption de l’excédent de pomme de terre, cette opération commerciale permettra par la même occasion d’attirer la devise dans le marché algérien. Ceci aidera notamment à compenser la baisse des recettes pétrolières enregistrée ces derniers mois. Par ailleurs, vu la situation économique quelque peu compliquée qu’endure actuellement le pays, le gouvernement algérien se montre totalement favorable à l’exportation.

Il projette même de faciliter les démarches pour les producteurs locaux. C’est également ce que rapporte la source susmentionnée. Il est également prévu de rouvrir dans les prochains jours, les laboratoires mobiles de contrôle qualité. 

| Sujet connexe : Algérie : Voici les conditions pour augmenter les exportations

Cela se fera à travers des postes frontaliers situés dans différentes wilayas du sud du pays. Ce projet est d’ailleurs en cours d’élaboration. C’est en tout cas ce qu’ont plus ou moins proféré certains responsables de la direction du Commerce de Ouargla. Ceux-ci assurent que la restructuration des laboratoires de contrôle qualité est actuellement entamée. 

Et ce, dans trois (03) postes frontaliers. Il s’agit alors de « Taleb Larbi » situé à El Oued. « Debdeb » qui se trouve pour sa part à Illizi. Et enfin, « In Guezzam » dans l’extrême-sud. C’est également ce dont a fait part le quotidien arabophone. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes