Agriculture : des investisseurs américains envisagent de nouer des partenariats en Algérie

Algérie – Des investisseurs américains activant dans le secteurs de l’agriculture ont exprimé leur souhait de travailler en collaboration avec leurs homologues algériens. On vous en dit plus dans la suite de cet article du 25 mars 2022.

Lors du forum algéro-américain sur l’économie verte, des investisseurs américains propriétaires d’entreprises agricoles ont fait part de leur souhait de nouer des partenariats et de partager leurs expériences du métier de l’agriculture en Algérie. Le but de ces investisseurs est de développer des partenariats qui avantageraient les deux côtés. Particulièrement dans le créneau de l’agriculture saharienne et organique.

Ainsi, ces responsables d’entreprises proposent l’aide des Etats-Unis, qui sera en mesure d’apporter technologie et savoir-faire aux algériens. Ce qui permettra de maximiser les quantités récoltées et d’éviter la déperdition des produits. Dans un autre contexte, un autre responsable insistera sur l’importance de l’agriculture organique. Qui permet selon lui d’économiser les coûts tout en assurant la pérennité de la production.

Ainsi, l’utilisation de nouvelles méthodes et d’équipements efficaces permettront d’économiser l’eau et les combustibles. Et on pourra ainsi protéger le sol en réduisant les produits chimiques. Les USA ont d’ailleurs une bonne expérience dans l’irrigation des milieux arides. Ces technologies seront mises au service de l’Algérie. Afin de l’aider à rentabiliser la production dans le sud, rapporte Algérie Eco.

Le savoir- faire américain au service de l’agriculture algérienne

Par ailleurs, l’utilisation d’engrais à base de végétaux est conseillée pour conserver la qualité des sols. Un autre intervenant indiquera que l’augmentation de la production algérienne permettrait au pays d’exporter des produits bio dans le monde entier. Il est donc plus que temps d’utiliser ces nouvelles technologies au service du développement de l’agriculture saharienne.

De son côté, la représentante du ministère de l’Agriculture et du développement rural, Nedjma Rahmani a informé que l’Etat fournit des efforts. Et ce, pour optimiser les conditions de vie du secteur. Et pour une meilleure exploitation des ressources naturelles. Elle a ajouté que des recherches sont en cours pour trouver des systèmes d’irrigation qui ne soient pas nocifs pour l’environnement.

En outre, la même intervenante a indiqué que l’Algérie a sollicité l’appui des USA pour l’administration des forêts. Et pour superviser la stratégie forestière du pays. L’Algérie a également demandé l’aide des experts américains. Pour la modernisation de la filière bois, des plantes médicinales et des pépinières. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes