AccueilÉconomieAgriculture : l’Algérie se dirige vers la réalisation de la sécurité alimentaire,...

Agriculture : l’Algérie se dirige vers la réalisation de la sécurité alimentaire, selon un expert

Économie – À en croire les prédictions de l’AFA, l’Algérie dispose d’un projet de développement de l’agriculture qui lui permettra de bâtir rapidement une véritable sécurité alimentaire. Les lignes qui suivent vous dévoilent l’ensemble des détails relatifs à ce sujet. 

Si le secteur des hydrocarbures a longtemps été la clé de voûte de la stabilité de son économie, le gouvernement algérien ambitionne d’emprunter de nouvelles trajectoires dans un contexte de crise énergétique provoquée notamment par la guerre russo-ukrainienne. L’Algérie compte ainsi s’appuyer sur une agriculture qui puisse à la fois maintenir la stabilité à long terme de sa caisse et assurer à sa population une sécurité alimentaire. 

Une politique agricole dont Raed Soub, SG (secrétaire générale) de l’Union arabe des engrais (AFA), croit dur comme fer. Il s’est exprimé, ce mardi 4 octobre 2022, sur les ondes de la Radio nationale. « L’Algérie parviendra, dans un futur très proche, à offrir à l’ensemble de ses citoyens une alimentation sûre, nutritive et suffisante à tout moment ». Il s’agit là en effet de ce qu’a estimé le même responsable. 

Et à ce dernier de conclure sur une note encore plus positive : « L’Algérie devra en outre atteindre le statut de principal fournisseur de produits agricoles du monde arabe et de l’Afrique de l’Ouest ». Un avis que semblent rejoindre les membres participants des travaux du 34e Congrès technique international. Lancé aujourd’hui à Alger, cet événement s’étalera jusqu’à jeudi prochain. 

34e Congrès technique international : pour une réalisation des objectifs de développement mondial 

L’Union arabe des engrais (AFA) tient actuellement, au niveau de la capitale algérienne, son 34e Congrès technique international. Un rassemblement auquel a pris part Mohamed Arkab, ministre de l’Énergie et des Mines, le premier responsable du secteur agricole, Abdelhafid Henni, et des représentants de plusieurs pays.

Soit, notamment, la Turquie, les États-Unis d’Amérique, l’Allemagne, le Brésil, la Belgique ou encore l’Inde et l’Ouzbékistan. Lors de la première journée du rendez-vous en question, le patron du susdit collectif a insisté sur la nécessité de développer les décisions techniques et économiques responsables du progrès du secteur agricole.

Heouaine Mohamed Taher a appelé à cet effet l’ensemble des États arabes à stimuler les échanges pour soutenir la croissance d’une agriculture durableLe président de l’AFA a par ailleurs annoncé le lancement d’une caravane agricole qui devra sillonner 8 villes spécialisées dans la filière des céréales.

À savoir, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Bouira, Mila, Constantine, Annaba, Guelma et Souk Ahras. Elle est composée d’un laboratoire mobile pour les analyses du sol et des eaux. Elle devra distribuer 700 tonnes d’urées granulées aux agriculteurs activant au niveau des zones susmentionnées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes