Agence d’​​Air Algérie à Opéra : le calvaire pour le remboursement des billets annulés

Algérie – Le calvaire que vivent les Algériens établis en France pour le remboursement de leurs billets annulés de chez Air Algérie, au niveau de son agence à Paris Opéra, se poursuit. Plus de détails dans cette édition du 07 octobre 2021. 

Pour un demi-million de clients d’Air Algérie dont les billets ont été annulés en raison de la fermeture des frontières. Suite à l’apparition du coronavirus dans le monde. Se faire rembourser leurs billets s’annonce être une tâche difficile. C’est même pire que cela. Un calvaire vécu au sein de l’une des agences d’Air Algérie situé à Paris, à Opéra pour le remboursement des billets annulés. 

Effectivement, depuis sa réouverture le 1er septembre dernier. L’agence d’Air Algérie Paris Opéra en France est prise d’assaut au quotidien par les clients algériens. En effet, ils se sont agglutinés devant la porte de cette agence des heures avant son ouverture. En quête de remboursement pour la plupart. Une situation qui dérange plus d’un. 

Ainsi, comme l’attestent certains d’entre eux à la chaîne France 24 qui s’est rendue sur les lieux ce 5 octobre. Au fait, un Algérien affirme à sa sortie de l’agence « ce n’est pas la première fois que je viens ici pour me rembourser. Il précise « à chaque fois, on dit la même chose : revenez la semaine prochaine ».

De plus, le même intervenant ajoute « Je ne suis pas prêt à payer plus d’argent pour reporter le voyage ; parce que cela va me coûter plus cher ». Il déclare « Je ne veux plus visiter le pays dans de telles circonstances. Il a conclu son témoignage « nous devons être traités avec plus de respect » 

Des clients d’Air Algérie attendent au niveau de l’agence de Paris Opéra depuis 2 h du matin 

D’ailleurs, certains clients d’Air Algérie attendent devant l’agence Paris Opéra dès 2 h du matin. Un autre client explique « je suis ici dès 4 h du matin. À mon arrivée, j’ai trouvé des gens qui étaient là à 2 h du matin. Toutefois, il ajoute « J’ai pu quand même avoir un ticket pour entrer » 

Par ailleurs, une autre cliente a aussi raconté, « je viens ici pour une énième fois, en vain ». Elle souligne lors de son passage à travers la chaine française « on me demande toujours de prendre attache avec la direction générale de la compagnie en Algérie ». Pour ensuite revenir la semaine d’après, a-t-elle lancé. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes