25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
lundi, 22 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAffaire Tassili 2 d’Algérie Ferries : la justice dévoile les premiers éléments...

Affaire Tassili 2 d’Algérie Ferries : la justice dévoile les premiers éléments de l’enquête

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministère de la Justice entame une enquête sur l’affaire liée au navire Tassili 2 du transporteur national, Algérie Ferries. Dzair Daily vous révèle tous les détails liés à cette actualité ce mercredi 29 juin 2022.

Pour déceler les responsables de l’affaire Tassili 2 d’Algérie Ferries, le ministère de la Justice a annoncé, hier mardi 28 juin, l’ouverture d’une enquête. Cette décision est intervenue après que le Parquet de la République près le Tribunal de Skikda ait proclamé la tutelle de détails inédits à ce sujet.

Selon le communiqué des mêmes intérêts repris par El Bilad, cet avis a même compris un rapport informationnel et les procédures de l’enquête. Il s’agit de ceux effectués par les services de la police judiciaire le 14 juin dernier. Ces éléments renseignent davantage sur l’affaire.

- Publicité -

Dans le détail, les documents fournis dénoncent des actes de corruption. Ces faits ont causé des dommages aux citoyens et à la compagnie maritime. Et ce, lors du voyage du navire algérien Tassili 02, qui a pris le large, vide, le 1er juin de l’année courante. Sa desserte allait du port d’Alger, pour rejoindre le port de Marseille en France.

De même, à son retour effectué le 2 juin, le bateau a rejoint le port de Skikda à partir du port de Marseille avec 39 passagers seulement à bord et pas plus de 21 véhicules. Or, sa capacité a une limite bien plus élevée, à savoir, 1.300 voyageurs en plus de 300 véhicules. Rien ne justifie l’écart immense observé, d’autant plus qu’il existe un nombre important de passagers souhaitant s’inscrire au voyage.

Tassili 2 : l’affaire se présente devant le juge d’instruction

En raison des actes frauduleux commis, de nombreux voyageurs étaient persuadés que toutes les places étaient réservées au préalable. Chose qui a alors empêché un bon nombre de ressortissants de rejoindre le territoire DZ. À ce propos, les premiers constats démontrent que cette opération a été orchestrée avec la complicité des responsables de l’institution.

- Publicité -

Cela n’est pas aussi difficile à croire vu que le recours à l’attelage d’un navire vide n’est possible qu’en cas de grosses réserves à l’étranger. Les responsables de ces faits ont alors utilisé des réservations délibérément virtuelles. Cela au niveau du système d’information automatisé de l’entreprise. Chose qui a ainsi privé une large part de voyageurs d’effectuer la desserte.

Par ailleurs, il sied de noter que ces faits ont coïncidé avec la même date du voyage du navire Badji Mokhtar 3. Il est question du voyage allant du port de Marseille à celui d’Alger, le 2 juin dernier. Actuellement, ce bateau fait l’objet d’une enquête judiciaire au pôle pénal, économique et financier. Le juge d’instruction a alors été avisé de ces faits. Et ce, pour les inclure dans le dossier ouvert à son niveau, à l’encontre des mêmes accusés.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -