21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéL’affaire de la mort de Marocains à jet-skis : l’Algérie brise le...

L’affaire de la mort de Marocains à jet-skis : l’Algérie brise le silence

Publié le

- Publicité -

Maghreb – À travers la tutelle de la Défense nationale, l’Algérie a réagi à l’incident de la mort de Marocains, tués par des tirs sur les frontières. On rapporte pour vous les détails, dans la suite de ce numéro du lundi 4 septembre 2023.

C’est une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre ! Deux jeunes Marocains sont morts à la frontière maritime séparant l’Algérie et le Royaume chérifien. L’incident a eu lieu mardi dernier. Après plusieurs jours de silence, Alger est sorti de son silence pour livrer sa version des faits. On vous fait le point dans les paragraphes qui suivent.

- Publicité -

En effet, le frère du jeune Marocain qui a pénétré illégalement les eaux territoriales algériennes a livré son témoignage. Il a porté des accusations graves à l’égard des gardes-côtes Dz. Toutefois, le pays de Abdelmadjid Tebboune n’est pas resté sans réponse. À travers un communiqué, le ministère de la Défense nationale s’est manifesté.

À travers le document, le département ministériel a indiqué qu’une unité des garde-côtes a intercepté mardi dernier trois (3) jet-skis. Ces derniers ont franchi illégalement les eaux territoriales. En lançant des avertissements sonores, les garde-côtes ont demandé aux Marocaines de s’arrêter. Cependant, ces derniers ont refusé. Ils ont alors pris la fuite « en effectuant des manœuvres dangereuses ».

La version de l’Algérie : plus de détails sur la mort des Marocains

Par le biais du même communiqué, la tutelle a tenu à souligner que cette zone enregistre « une activité accrue des bandes de narcotrafic et du crime organisé ». Ainsi, face à ce refus d’obtempérer, les gardes-côtes ont lancé des coups de feu. Un des jet-skis s’est alors arrêté tandis que les deux autres se sont échappés.

- Publicité -

Avant de conclure, le MDN a appelé les citoyens à ne pas croire aux rumeurs circulant. Celles qui visent à noircir la réputation de l’Armée nationale populaire. C’est toujours selon la même source.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -