30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAffaire Istimraria TV en Algérie : Saïd Bouteflika écope de 8 ans...

Affaire Istimraria TV en Algérie : Saïd Bouteflika écope de 8 ans de prison

Publié le

- Publicité -

Algérie – Saïd Bouteflika vient d’être condamné à 8 ans de prison ferme dans l’affaire de la chaîne de Istimraria TV. Dzair Daily vous dévoile les dessous de cette affaire dans cet article du 6 juin 2022.

En effet, le pôle pénal financier d’Alger vient de condamner Saïd Bouteflika pour l’affaire de la chaîne de télévision Istimraria en Algérie. Le frère du défunt président déchu vient d’écoper d’une condamnation à 8 ans de prison ferme. L’affaire Istimraria est relative au financement occulte de la campagne électorale du 5ème mandat. Mais aussi au blanchiment d’argent, dissimulation de biens issus d’infraction criminelle et corruption. 

Dans le détail, Saïd Bouteflika n’est pas le seul impliqué dans cette affaire. Ali Haddad, homme d’affaires et ancien patron du FCE a également été condamné à 4 ans de prison. Pour dissipation de produits de crime et blanchiment d’argent. Les deux mis en cause devront payer une amende de 3 millions de dinars au Trésor Public. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien El Watan dans son édition d’aujourd’hui.

- Publicité -

Istimraria TV : condamnation de Saïd Bouteflika et de Ali Haddad

Il faut savoir que l’affaire Istimrarria TV remonte à 2019. Le financement de cette chaîne de télévision avait pour but de couvrir la campagne électorale du défunt président Bouteflika. L’issue de cette affaire a révélé que les principaux acteurs se sont rendus coupables de plusieurs chefs d’accusation. Pour lesquels Saïd Bouteflika, ainsi qu’Ali Haddad ont plaidé l’innocence, et nié toutes les charges retenues contre eux.

Pour rappel, la création de cette chaîne de télévision, dédiée au soutien de la campagne du 5ème mandat, a aussi été l’occasion, pour les mis en cause d’importer illégalement du matériel de diffusion audiovisuel.  

Le Procureur de la République du Pôle Pénal spécialisé dans les affaires de corruption financière et économique près le tribunal de Sidi M’hamed s’est donc prononcé sur l’affaire. Celle liant Saïd Bouteflika à Ali Haddad dans l’affaire Istimraria TV en Algérie. Et les a condamné respectivement à 8 et 4 ans de prison.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -