18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
jeudi, 22 février 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversAffaire Future Gate Algérie : Ines Abdelli devant le juge des mineurs...

Affaire Future Gate Algérie : Ines Abdelli devant le juge des mineurs ce 14 juin

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’affaire Future Gate en Algérie suit toujours son cours et l’influenceuse accusée d’être impliquée dans cette histoire, à savoir Ines Abdelli, va comparaître aujourd’hui devant le juge des mineurs. Retrouvez toute l’information, ce mardi 14 juin 2022.

En effet, tous les regards sont centrés sur l’affaire de l’agence frauduleuse et fictive. À l’issue de cette histoire, des influenceurs algériens se sont retrouvés mêlés à cette polémique. De son côté, Ines Abdelli, accusée d’être impliquée, elle aussi, dans l’affaire Future Gate en Algérie, devra comparaître aujourd’hui devant le juge des mineurs. D’après ce qui a été rapporté par Ennahar.

Bien qu’elle a été mêlée au cœur de cette polémique, la jeune femme ne perd pas, pour autant, sa notoriété. Ayant un peu moins de 5 millions d’abonnés sur Instagram, Ines Abdelli s’est retrouvée impliquée dans l’histoire d’escroquerie de la pseudo-agence. Dont ont été victimes plus de 75 étudiants. Ces derniers avaient l’intention de poursuivre leurs études à l’étranger.

- Publicité -

Effectivement, poursuivie après avoir participer à la campagne promotionnelle, la star des réseaux sociaux doit se présenter aujourd’hui devant le juge. Celui près le tribunal de Dar El Beïda à Alger. Cela, dans l’optique d’apporter plus d’éléments à l’enquête, en qualité d’accusée.

Affaire Future Gate : le juge se prononce sur la date du verdict final 

En effet, le tribunal de Dar El Beïda à Alger est sur le point de mettre un terme à l’affaire d’escroquerie des étudiants. D’autant plus que le jeudi 9 juin dernier ont eu lieu les premières audiences. À l’issue desquelles le procureur de la République a prononcé ses réquisitoires. 

Ainsi, au cours de cette audience, la sentence est tombée. Les influenceurs algériens, à savoir Numidia Lezoul, Rifka et Stanley, ont écopé d’un (1) an de prison ferme. Ainsi qu’une amende d’un (1) million de dinars. Par ailleurs, le représentant du parquet ne se prononcera sur le verdict final que le jeudi 16 juin prochain. 

- Publicité -

Pour rappel, l’établissement public s’est également prononcé sur la sentence des quatorze (14) accusés. Ces derniers risqueraient entre un an et huit (8) ans de prison ferme. En plus du versement de lourdes amendes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -