12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
dimanche, 14 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesAlgérie : L'aéroport d'Alger paralysé à cause d'une panne

Algérie : L’aéroport d’Alger paralysé à cause d’une panne

Publié le

- Publicité -

Algérie – Les vols programmés depuis l’aéroport international d’Alger ont été perturbés à cause d’une panne des tapis à bagages.

L’aéroport international d’Alger est à l’arrêt et les voyageurs sont bloqués en grand nombre à l’enregistrement des passagers est quasiment à l’arrêt ce samedi 28 décembre 2019; a-t-on appris auprès de sources médiatiques, qui précisent que tous les vols programmés au départ d’Alger ont été perturbés. Et pour cause, une panne majeure a impacté le fonctionnement des tapis à bagages; ainsi que les comptoirs d’enregistrement de toutes les compagnies aériennes.

À l’arrêt pour un « problème de maintenance », les tapis à bagages ont été cependant réparés durant la matinée et sont de nouveau opérationnels, précise la même source.

- Publicité -

Ce n’est pas le premier incident du genre qui cause le blocage de la nouvelle aérogare de l’Aéroport international d’Alger. Une panne similaire avait paralysé l’enregistrement des passagers de la compagnie aérienne nationale Air Algérie; il y a quelques mois de cela.

La nouvelle aérogare vivement critiquée

Les voyageurs algériens ont vivement critiqué la nouvelle aérogare; notamment suite à une décision, pour le moins curieuse; prise par les responsables en charge de la gestion de l’aéroport.

En effet, il a été décidé de “supprimer” la totalité des bancs du hall de l’aérogare, obligeant les voyageurs et les passagers de s’asseoir par terre à même le sol ou au sur les escaliers. Néanmoins, ceux qui veulent s’attabler dans les cafétérias en son sein seront amenés à casser leur tirelire pour acheter un café à 400 dinars; un croissant à 250 dinars ou encore un jus de fruits à 600 dinars.

- Publicité -

Pour rappel, l’aérogare de l’Aéroport international d’Alger a été conçue par un cabinet d’études britannique et réalisée par une société chinoise; pour un coût total de 76 milliards de dinars, soit 760 millions d’euros.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -