L’aéroport d’Alger prépare la reprise des vols d’Air Algérie

Algérie – L’aéroport international d’Alger Houari Boumediene procède aux préparatifs de la reprise des vols de la compagnie nationale Air Algérie à travers la mise en service, par le ministre des Travaux publics, de sa nouvelle piste principale.   

Vraisemblablement, l’aéroport d’Alger se tient prêt à accueillir la reprise des vols du transporteur public Air Algérie par notamment le biais de l’inauguration, par Farouk Chiali, de la nouvelle piste principale. Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, a mis en service, samedi 23 janvier, ladite piste principale.

Le membre du gouvernement a en effet donné le coup d’envoi à l’exploitation de la nouvelle réalisation qui vient renforcer les infrastructures liées au transport aérien en Algérie. Il s’agit donc de la piste d’atterrissage principale de l’aéroport international dans la capitale.

C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition d’aujourd’hui. L’aéroport de Houari Boumediene à Alger voit ainsi sa capacité d’accueil consolidée. La même source médiatique précise combien mesure l’ouvrage. La longueur de la nouvelle piste principale est donc de plus de 3.500 m.

Le potentiel de la nouvelle piste principale

Elle peut, de cette manière, recevoir de gros avions. La nouvelle structure arrive également à recevoir en son sein des équipements modernes qui lui assurent un meilleur fonctionnement. Ces dispositifs parviennent très bien alors à être intégrés à la piste. Cela afin de fonctionner en toutes circonstances. Mais aussi, peu importe les conditions météorologiques.

Le retour des vols de la compagnie Air Algérie se fera alors de façon plus optimisée que dans le passé, expliquent des observateurs. L’ouvrage inauguré représente un atout de plus. Il est censé faciliter la reprise des activités du transporteur public. D’autant plus que le trafic aérien se trouve lourdement déstabilisé par la crise sanitaire.

Il convient de rappeler que dans le classement de l’AFRAA des compagnies aériennes africaines, les plus compétitives sur le continent, comporte 16 noms. La compagnie nationale arrive 3e juste derrière Royal Air Maroc. Tunisair, quant à elle, n’y figure même pas en raison de ses nombreuses difficultés.    

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes