AccueilGuide VoyagesAéroport d’Alger : un individu arrêté pour cette raison

Aéroport d’Alger : un individu arrêté pour cette raison

Algérie – Un individu a dernièrement été interpellé par la police pour avoir commis un vol à l’aéroport international d’Alger. Retrouvez plus de détails à ce sujet dans la suite de cette édition du 5 octobre 2022. 

Les aéroports sont des cibles privilégiées pour les voleurs. En effet, dès qu’un voyageur rapporte un objet de valeur, il se retrouve dans l’angoisse de le perdre. Un incident similaire vient de se produire en Algérie. Un individu accusé d’avoir dérobé des bagages de passagers à l’aéroport international d’Alger a été arrêté par la police. 

Comme rapporté dans les colonnes d’Algérie 360, l’auteur présumé du forfait a volé une valise contenant une somme d’argent en devises. Il s’agit d’un homme âgé de 40 ans, père de famille, qui a comparu, lundi 3 octobre dernier, devant le Tribunal de Dar El Beida à Alger. Le mis en cause a comparu pour vol dans les aéroports.

Selon la source médiatique citée auparavant, les faits de cette affaire remontent à la disparition d’une valise d’un usager de l’aéroport d’Alger. Celle-ci contenait une somme d’argent en devise. Lors de son procès, l’accusé a indiqué qu’il a ramassé la valise au niveau du hall de l’enceinte aéroportuaire. Il décide alors de la vérifier, et c’était là qu’il découvre la somme d’argent.

 Algérie : l’accusé risque un an de prison 

Par ailleurs, l’accusé a fait savoir que son intention n’était pas de voler la valise. Soulignant qu’il l’a prise chez lui le temps que son propriétaire apparaisse. Toutefois, le juge lui a fait remarquer l’existence d’un service d’objets perdus au niveau de l’aéroport. Dans son cas, le juge lui explique qu’il aurait dû, en effet, déposer la valise auprès de service en question. La prendre chez soi est considéré comme un vol. 

Du point de vue juridique, ce fait est criminalisé par la loi. Une infraction qui peut lui coûter la prison. Effectivement, le procureur de la république a requis une peine d’un an de prison ferme assortie d’une amende de 20.000 dinars algériens contre l’accusée. À ce propos, la même source a fait savoir que le verdict final sera rendu la semaine prochaine.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes